.
-

Lucus Verus

Verus (Lucius), empereur romain, 161-169 ap. J.-C. - L. Verus naquit le 15 décembre 130 ap. J.-C. Il était fils d'un noble romain, L. Ceionius Verus; celui-ci ayant été adopté par l'empereur Hadrien, Verus, encore tout enfant, reçut le gentilice de son grand-père adoptif, Aelius, et s'appela dès lors L. Ceionius Aelius Verus; plus tard, après la mort de son père, il fut lui-même adopté par l'empereur Antonin le Pieux, et devint le frère de Marc-Aurèle; son nom complet fut alors L. Ceionius Aelius Aurelius Commodus Verus. Questeur en 153, il fut consul trois fois; on ne connaît les dates exactes que de son second et de son troisième consulat, 161 et 167. A la mort d'Antonin le Pieux, il fut associé à l'Empire par Marc-Aurèle et chargé d'aller défendre la Syrie contre les Parthes qui avaient envahi cette province.

Sous les ordres de Verus, les Romains refoulèrent les Parthes et reconquirent l'Arménie; puis l'habile général Avidius Cassius pénétra dans le royaume des Parthes, s'empara de Séleucie et de Ctésiphon, et obligea les Parthes à  traiter. L. Verus obtint alors le double titre d'Armeniacus et de Parthicus. De retour à Rome, il célébra avec Marc-Aurêle un magnifique triomphe; il épousa Lucilla, la fille de son collègue. En 167, il prit part à l'expédition dirigée contre les Marcomans, qui avaient franchi le Danube, traversé toute la Pannonie  et même pénétré en Italie; il lutta encore contre ces mêmes Barbares en 168; il revenait à Rome, lorsqu'il mourut dans l'Italie septentrionale au début de l'année 169. 

Lucius Verus n'avait aucune des vertus de Marc-Aurèle; c'était un personnage léger et dissolu, qui partageait les vices de tous les jeunes Romains de son temps, et qui se passionnait beaucoup plus pour les spectacles et les jeux du cirque que pour la prospérité de l'Empire. (J. T.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.