.
-

Varnhagen von Ense (Karl August), littérateur né à Dusseldorf le 21 février 1785, mort à Berlin le 10 octobre 1858. Venu à Hambourg avec son père eu 1794, il étudia la médecine, la philosophie et la littérature ancienne à Berlin (1800) : l'influence de Schlegel et de Fichte le poussa dans cette voie. En 1809, il entra dans l'armée autrichienne et fut blessé à Wagram. Aide de camp du prince Bentheim, il l'accompagna à Paris, en 1810, à la cour impériale. 

En 1812, il quitta le service de l'Autriche lors de la campagne de Russie, se rendit à Berlin et entra au service russe auprès du général Tettenborn (1813); il prit part aux campagnes de l'Allemagne du Nord et de France et publia : Geschichte der Hamburger Ereignisse (1813). Entré dans la diplomatie, il accompagna, en 1814, Hardenberg au Congrès de Vienne, puis à Paris (1815), et fut nommé ministre résident à Karlsruhe. En 1819, il revint à Berlin et se consacra à la littérature; en 1829, il fut envoyé en mission extraordinaire à Cassel.

Poète sans originalité, Varnhagen von Ense est un prosateur de mérite dans ses livres d'histoire biographique ou il s'attache peut-être trop au piquant de l'anecdote. D'abord romantique, il s'est consacré plus tard à la biographie et à la critique dans ses nombreux ouvrages. En relations épistolaires avec ses principaux contemporains, sa femme eut sur lui une grande influence.



En bibliothèque - En 1804, il publia avec Chamisso un Musenalmanach. Ses principales oeuvres sont : Deutsche Erzählungen (1815); Vermischte Gedichte (1816); Biogr. Denkmale (1824 1830); Biograph. der Koenigin von Preussen, Sophie Charlotte (1887); Leben des Generals Bulow von Dennewitz (1853), et de nombreuses biographies. Sa nièce, Ludmilla Assing, a publié après sa mort plusieurs volumes de sa correspondance avec Humboldt, Metternich, Heine, Chamisso, etc. On a publié ses oeuvres choisies en 19 vol. à Leipzig en 1887.
Rachel Varnahagen, née Levin, femme du précédent, et soeur du poète Ludwig Robert, née à Berlin le 19 mai 1779, morte à Berlin le 7 mars 1833, réunissait dans son salon à Berlin, à Paris, en Hollande, à Prague, un cercle choisi d'érudits et d'artistes; elle n'épousa Ense qu'en 1844 (elle le connaissait depuis 1808); pendant les guerres contre Napoléon, elle soignait avec dévouement les blessés, de même que les malades du choléra de 1831. Son mari a publié après sa mort un certain nombre de ses écrits et de ses lettres.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.