.
-

Valdivia (Don Pedro de). - Conquérant du Chili, né à Villanueva de la Serena (Estremadure), dans les dernières années du XVe siècle, mort en 1554. Après avoir servi en Italie sous Prospero Colonna et le marquis de Pescara, et assisté à la bataille de Pavie, Valdivia s'embarqua pour le Nouveau Monde en 1535. Il se rendit d'abord au Venezuela, puis passa au Pérou où il servit Francisco Pizarro, qui, en avril 1539, l'envoya au Sud du Pérou. Parti de Cuzco en janvier 1540, Valdivia marcha onze mois pour arriver dans la vallée de Mapocho ou de Chile. Il y fonda, du 12 au 24 février 1541, la ville de Santiago del Extremo et donna au pays le nom de Nueva Extremadura. Il y demeura isolé avec 150 Espagnols, exposé à la famine, aux attaques des Indiens, aux velléités de révolte de certains de ses compagnons, sans nouvelles et sans secours jusqu'en septembre 1543, où il reçut par mer quelque renfort.

En 1544, il fonda la Serena. L'année suivante, il envoyait au Pérou trois de ses officiers, dont l'un, Antonio de Ulloa, s'efforça de se faire désigner pour le remplacer. Aussi, à la fin de 1547, Valdivia résolut-il de se rendre en Europe ou au moins au Pérou, pour se faire confirmer le titre de gouverneur et capitaine général de la Nueva Extremadura, que lui avaient décerné ses compagnons. Il trouva le Pérou en pleine effervescence, s'empressa de se mettre au service de la Gasca contre Gonzalo Pizarro révolté, et remporta contre celui-ci la-victoire décisive de Jaquijaguana, qui lui valut la reconnaissance de son titre de gouverneur. Rentré au Chili au milieu de 1548, il s'occupa d'organiser sa conquête et de l'étendre vers les pays plus riches du Sud. Il fonda successivement : Conception, la Imperial, Villarica, et, en dernier lieu, Valdivia (avril 1552). Vers Noël 1553, il quitta Conception pour aller châtier des Indiens révoltés et rencontra les rebelles à Tucapel. La petite troupe qui l'escortait succomba sous le nombre. Tombé aux mains des Indiens, il fut mis à mort par eux dans les premiers jours de janvier 1554. De sa femme, dons Marina de Gaëte, restée en Europe, Valdivia ne laissa pas de postérité légitime. (H. Léonardon).



En bibliothèque - Amunategui, Descubrimiento i conquista de Chile; Santiago de Chile, 1885, in-12. - Coleccion de documentos inéditos para la historia de Chile... publicados por J.-T. Medina : Valdivia y sus compañeros; Santiago de Chile, 1896-97 6 vol. in-4.

En librairie - Mark McKain, The Spanish Exploration of South America: How the Discoveries of Christopher Columbus and Amerigo Vespucci and the Conquests of Vasco Nunez De Balboa, Francisco Pizarro, and Pedro De Valdivia, Mason Crest Publishers, 2002.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.