.
-

Théophile, évêque d'Alexandrie en 388, excita le peuple à détruire le temple de Sérapis, qui contenait une précieuse bibliothèque, laquelle fut détruite.
Théophile, empereur d'Orient de 829 à 842, fils et successeur de Michel II, punit sévèrement les meurtriers de Léon V, montra beaucoup d'animosité contre le culte des images, et fut presque continuellement eu guerre avec le calife Motassem. Il avait insulté ce prince en détruisant sa ville natale, Zapetra, en Syrie : celui-ci se vengea en saccageant Amorium, d'où était originaire Théophile, qui en mourut de chagrin.
Théophile le Moine ou le Prêtre, écrivain du XIIe siècle, a laissé un ouvrage curieux intitulé Diversarum artiam schedula (imprimé à Brunswick, 1781, traduit en français par L'Escalopier, avec le texte, et une introduction de Guichard, 1843). Il y traite de la peinture, des couleurs à employer sur murs, toile, bois, vélin; de l'art de peindre sur verre, des mosaïques à cristaux colorés, de l'orfévrerie, de l'art de nieller, et donne une recette pour mêler les couleurs avec l'huile de lin et les sécher sans les exposer au Soleil.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.