.
-

Théophane, historien grec de Mytilène, s'attacha à la fortune de Pompée, et écrivit une Histoire des guerres de ce général, qui est perdue, sauf quelques fragments, conservés dans Strabon et Plutarque.
Théophane le Confesseur (Georges), historien byzantin (750-817). - Né de famille noble, il entra, après un court mariage, dans les ordres et prit, sous Léon V, une part active à la lutte contre les Iconoclastes : emprisonné puis exilé, il mourut à Samothrace en 817, et fut mis par l'Église au rang des saints.

En 810, à la prière de son ami Georges le Syncelle, il entreprit de continuer la chronique commencée par celui-ci, et il la conduisit depuis Dioclétien (284) jusqu'à la chute de Michel Ier (813). Plus encore que Georges, il se donna pour tache de donner à son récit une base chronologique; mais ce théologien transformé en historien, obligé en outre de travailler vite, n'a pas eu toujours l'exactitude, le sens critique, l'impartialité nécessaires. Toutefois, par les sources qu'il a consultées, Théophane nous a laissé un ouvrage de haute importance et qui a exercé une longue influence sur les chroniqueurs byzantins ultérieurs, copié, à l'égal de Georges le moine, continué, traduit enfin en latin au IXe siècle, par Anastase le bibliothécaire, il domine toute la chronograpbie byzantine. 

Sa langue, intermédiaire entre la langue populaire et le grec savant, est intéressante. Une édition critique de la chronique de Théophane a été donnée par de Boor (Leipzig, 1883-85). On a plusieurs biographies par ce personnage, intéressantes pour l'histoire. (Ch. Diehl).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.