.
-

La Terre
Bibliographie générale
-
Généralités Le changement climatique La limitation des ressources
Jean Demangeot, Les milieux "naturels" du globe, Armand Colin, 2006.
-

On trouve, dans les bibliothèques, d'excellents ouvrages de botanique, d'histoire, d'écologie ou de géographie, mais aucun - à notre connaissance - qui considère les problèmes de l'environnement naturel à la fois dans leur globalité et dans leurs particularités régionales concrètes. L'ambition de la 9e édition, revue et augmentée, de ce manuel d'écogéographie est de combler partiellement cette lacune.

La globalité écologique se manifeste, certes, dans l'écosystème qui combine les biocénoses (la vie) avec le biotope, support et aliment de cette vie, en un système complexe. Mais il y manque en général un important facteur : les sociétés humaines qui, au moins depuis le Néolithique, ont adapté la nature à leurs besoins et façonné les paysages. Croit-on vraiment que notre Terre ne soit pas influencée par les 6 milliards d'hommes qui l'habitent? Il faut écrire le mot "naturel" entre guillemets...

La régionalisation des milieux "naturels" est, d'autre part, une nécessité si l'on veut pratiquer une écologie réaliste : la déforestation n'a pas les mêmes conséquences en Amazonie et en Sibérie, les littoraux n'évoluent pas de la même façon en Angleterre et en Polynésie. D'où l'intervention du géographe qui replace les écosystèmes dans leur spécificité régionale, dans leur contexte historique autant que physique. Le milieu "naturel" est donc partie intégrante d'une géographie complète et globale.

Enfin, il est impossible, de nos jours, lorsque l'on traite de l'action des hommes sur la nature, d'esquiver la grave question de l'éventuel changement de climat planétaire, le fameux Global Change : encore faut-il l'aborder avec toute l'objectivité nécessaire.  (couv).



Bernhard Edmaier, Motifs de la Terre, Phaidon, 2007.
0714897086

La Terre est couverte de lacs, de rivières, de montagnes, de vallées, de glaciers, d'îles, de côtes, de déserts et de bien d'autres types de paysages. Mais pour un artiste ou un concepteur, la surface richement texturée de notre planète est une source inestimable de motifs aussi multiples que variés. 

Certains sont minuscules, ne mesurant que quelques millimètres, mais d'autres s'étirent sur plusieurs kilomètres et ne peuvent être observés qu'en avion. Les cours d'eau apparaissent alors comme des rubans sinueux, une enfilade de dunes comme des stries, les volcans comme des cercles; les îles évoquent des taches, les fissures d'une montagne ou les crevasses d'un glacier semblent former un quadrillage et les craquelures dans la boue desséchée des berges de rivières font penser à des réseaux, et ainsi de suite. 

Bandes, Stries, Ondulations, Cercles, Taches, Grains, Fourches, Arborescences, Courbes, Rubans, Tourbillons, Pointes, Quadrillages, Crevasses sont des « Motifs de la terre » réunit ici par le Géologue aventurier, Bernhard Edmaier et commenté par Angelika Jung-Hüttl, qui depuis une vingtaine d'années étudient les endroits les plus reculés de notre planète. Étonnant et beau! (couv.).


François Baudin, Nicolas-Pierre Tribovillard, Jean Trichet, Géologie de la matière organique, Vuibert, 2007
-

Tourbe et whisky, feu follet et gaz des marais, fossiles, pétrole, biocarburants... Ce ne sont là que quelques unes des formes revêtues par la matière organique. Principal constituant des sols et partout présente dans les eaux et les sédiments - qu'ils soient récents ou anciens - la matière organique est, par sa nature et sa réactivité, un composant sans équivalent. Elle participe au recyclage géochimique de nombreux éléments (carbone, azote, oxygène, soufre, phosphore, cations), elle a un rôle fondamental dans les phénomènes de diagenèse, elle est à l'origine de la formation des combustibles fossiles, de nombreux minerais métalliques sédimentaires (zinc, plomb, fer, cuivre, uranium, vanadium) et de phosphorites. Elle contient de précieuses informations sur les environnements passés de la Terre. La matière organique est également au cœur de nombreuses questions de société en tant qu'acteur majeur du cycle du carbone. Ce petit livre présente une synthèse des connaissances sur le sujet. Il épargnera aux étudiants et à leurs enseignants - ainsi qu'aux praticiens et aux spécialistes à qui il est également destiné - des recherches multiples dans une littérature très éparpillée. En effet, les disciplines dans lesquels la matière organique est impliquée sont nombreuses : océanographie, pédologie, géologie, chimie, etc. (couv.)



Jean-Luc Schneider, Les traumatismes de la Terre, géologie des phénomènes naturels extrêmes, Vuibert, 2009.


Michel Foucher, Pascal Orcier, La bataille des cartes : Analyse critique des visions du monde, Bourin Editeur, 2010.
2849411973
711720721

 

Bernard Fischesser, Marie-France Dupuis-Tate, Le Guide illustré de l'écologie, La Martinière, 2007.
9782732434285

Cet ouvrage, illustré de nombreuses planches en couleurs, est destiné à informer tous ceux, même s'ils n'ont pas de formation scientifique, qui veulent comprendre comment des millions d'espèces vivent et façonnent ce monde, notre monde. Le guide a été conçu à l'origine pour des professionnels de la protection de la nature, à la demande et avec le soutien de la direction de la nature et des paysages du ministère de l'environnement. Sans cesse remis à jour, le succès du Guide illustré de l'écologie ne se dément pas depuis sa parution.  (couv.).



Collectif, Atlas du monde, Sélection du Reader's Digest, 2010.
2709821702
Cet atlas impressionne par la somme de carte et d'informations très documentées qu'il contient, il offre en plus de stupéfiantes vues satellite de notre Terre. Des cartes physiques : une cartographie du monde où les cartes sont accompagnées de photos satellite toutes prises à la même échelle (1/30 000 000). Une cartographie des continents avec la localisation précise sur les cartes des photos satellite du chapitre. Plus de 100 magnifiques photos satellite détaillées : un zoom sur les grandes métropoles (Paris, New York... ) et les régions caractéristiques (désert du Namib, chutes du Niagara...); une précision au détail près grâce à un degré de résolution unique. Des images satellite en 3D : ces photos révèlent magnifiquement le relief de la planète et permettent de voir et d'appréhender le monde différemment. Des textes documentés donnent une description des phénomènes géologiques, des paysages naturels et des métropoles les plus importantes. Ces textes sont en outre complétés par de nombreuses photos. (couv.).


Pascal Boniface, Hubert Védrine, Atlas du monde global, Armand Colin, 2010.
2200248326
Salué par la critique et immédiatement adopté par le public, l'Atlas du Monde global s'affirme, avec cette importante mise à jour, comme une référence désormais incontestable. Le monde global, si complexe, est fait de risques mais aussi d'opportunités. Au fil de textes limpides, adossés à une cartographie d'une qualité exceptionnelle, Pascal Boniface et Hubert Védrine remettent de la logique là où il semble n'y avoir que désordre et réintroduisent de la raison dans l'analyse de situations dont les médias ne nous font ressortir que les aspects angoissants. Ils montrent qu'une des clés de l'avenir est de prendre en compte la diversité des visions du monde selon les pays et les peuples. (couv.). 


Yves Lacoste, Grand Atlas de la Terre, Larousse, 2007.
9782035212047

Ce Grand Atlas de la Terre, véritablement remarquable, alterne des images satellitaires bien localisées, d'une grande beauté et d'un exceptionnel intérêt, et un ensemble de cartes nettement plus détaillées que celles des habituels atlas scolaires. 

Une belle réussite qui exprime la raison d'être de la géographie : montrer les splendeurs du monde et aider à mieux le comprendre. (couv.).



Collectif, Atlas satellite mondial, toute la Terre en cartes et en images satellite, Géo, 2008.
9782906221734
Véritable fenêtre sur le monde, cet Atlas satellite mondial permet de mieux appréhender la beauté et l'état actuel de notre planète. L'Atlas satellite mondial innove et propose un concept nouveau dont le principe est simple : les images satellite sont pour la première fois ici systématiquement comparées à des cartes géographiques détaillées représentant la même zone à la même échelle. Issues des plus hautes technologies militaires et prises depuis l'espace, les plus récentes images satellite offrent un panorama complet de la surface de la terre. On y retrouve notamment : - plus de 30 villes, parmi les plus belles du monde et les plus importantes : New York, Los Angeles, New Dehli, Londres, Paris, Moscou, Tokyo, ... - les images 3D des sites naturels les plus spectaculaires comme les chutes du Niagara, le Grand Canyon ou encore l'Himalaya, - les conséquences dramatiques de l'effet de serre ou encore le Tsunami en Asie.... Les différents sites se révèlent aussi à travers de superbes séries de photos prises avec zoom : chaque région et chaque lieu est vu de plus en plus près et prend ainsi des formes et des couleurs inattendues. Ces photographies sont le résultat d'un intense travail scientifique et invitent à une expédition spectaculaire. Des zooms successifs depuis l'espace permettent d'avoir un nouveau regard sur le paysage et de découvrir la Terre comme on ne l'avait jamais vue... (couv.).

Didier Hauglustaine, Le trou dans la couche d'ozone est-il rebouché?, Le Pommier, 2007.
-

-
Qu’est-ce que l’ozone? Quelle est son origine dans l’atmosphère et quel rôle joue-t-il sur le climat? L’ozone est-il un polluant ou au contraire un bouclier protégeant la vie à la surface de la Terre? Quelles sont les causes du trou observé dans la couche d’ozone? Comment évolue l’ozone sous l’effet des activités humaines et dans un climat qui se réchauffe? La guérison de la couche d’ozone est-elle possible? Ce trou est-il maintenant rebouché? (couv.).
Virginie Raisson, 2033, Atlas des futurs du monde,
Robert Laffont, 2010.
2221112342
2033, l’Atlas des Futurs du Monde cartographie le futur et donne à voir les contours du monde qui vient. Surpopulation, famine, guerre, pénurie, épuisement des ressources, disparition des espèces… L’avenir que l’homme réserve à son monde est-il si noir? En 2033, la planète sera-t-elle trop peuplée? Fera-t-on la guerre à cause de l’eau? Les Etats-Unis éliront-ils une femme à leur présidence? Quelles îles auront disparu de la surface de la Terre? La Chine sera-t-elle la première puissance mondiale? Ni prophète, ni pythie, Virginie Raisson ne prétend pas prédire l’avenir, mais donner à comprendre les mutations en cours pour éclairer le futur d’une manière raisonnée. En croisant les cartes, les données, les graphiques et les textes, son ouvrage repère les contraintes, les tendances et les innovations qui forment ensemble la matrice du monde à venir. Quel enseignement tirer de cet ouvrage de prospective? Justement que l’avenir n’est pas univoque : ce n’est que si nous restons passifs que nous nous réservons le pire des futurs possibles. Plusieurs années de travail, de recherche et de terrain, des centaines de références, des scénarios, plus de cent cinquante cartes et graphiques originaux, des textes synthétiques d’une qualité et d’une clarté rares : 2033, l’Atlas des Futurs du Monde est un livre hors normes. Atlas du futur et futur de l’atlas, cet ouvrage se distingue enfin formellement par l’originalité de ses représentations graphiques, l’esthétique de ses cartes qui esquissent d’un trait nouveau le monde et son avenir. (couv.) 



Patrick de Wever, Bruno David, Didier Néraudeau , Paléobiosphère : Regards croisés des sciences de la vie et de la Terre, Vuibert, 2010.
2711725030
La paléontologie a pour objet l'étude des fossiles.
Elle est ainsi au carrefour de deux grandes disciplines : les sciences de la vie d'une part et, de l'autre, les sciences de la Terre (soit la biologie et la géologie). Elle partage des concepts et certaines méthodes avec la génétique, l'écologie et la biologie du développement. Les fossiles nous font comprendre l'histoire de la planète Terre.

Contenu du livre :

1 - Les relations biosphère-géosphère.
Présentation de la paléobiosphère et de ses composantes terrestres avec laquelle elle interagit à toutes les échelles de temps et d'espace : les grandes enveloppes de la planète où la vie est impliquée, l'origine de la vie, les cycles biogéochimiques, la formation de roches par des organismes vivants et les relations entre vie et climats.

2 - L'écologie du passé
Les fossiles dans leur contexte environnemental : préservation des fossiles, autécologie et relations forme-milieu, paléodémographie et synécologie, approches quantitatives de la biodiversité, paléoenvironnements remarquables.

3 - La quête du temps
Sa dimension temporelle caractérise la paléontologie : la notion de temps profond, les biozonations, la biostratigraphie quantitative.

4 - Les chemins de l'évolution
Les données paléontologiques dans leur cadre évolutif, aux confins de la biologie : reconstruction des phylogenèses et de l'histoire de la vie, modalités et rythmes de l'évolution, processus qui ont sous-tendu la diversification des clades et des lignées.

5- La biodiversité
Une question d'actualité qui préoccupe notre société . Pour savoir où se dirige le lourd cargo de la vie il convient d'abord de savoir d où il vient. Connaître ce passé, ses modifications et ses crises relève du rôle du paléontologue.

Le livre présente en outre quelques applications de la paléontologie en dehors de ses préoccupations purement scientifiques.
Les notions de bases sur les principaux groupes fossiles figurent en annexe sous forme de fiches synthétiques. (couv.).



Pierre Rahbi, Manifeste pour la Terre et l'Humanisme, Actes Sud, 2008.
9782742778522
Au-delà des catégories, des nationalismes, des idéologies, des clivages politiques, le temps nous semble venu de faire appel à l'insurrection et à la fédération des consciences pour mutualiser ce que l'humanité a de meilleur et éviter le pire. L'auteur développe sa réflexion selon trois axes consécutifs : En mouvement pour la Terre et l'Humanisme : vers une sobriété heureuse et solidaire. La Terre : "La planète ne nous appartient pas, c'est nous qui lui appartenons. Nous passons, elle demeure." L'Humanisme : Pierre Rabhi est un des pionniers de l'agriculture biologique; expert international pour la sécurité alimentaire, il est l'initiateur du Mouvement pour la Terre et l'Humanisme. (couv.).

Cécile Philippe, C'est trop tard pour la Terre, Jean-Claude Lattès, 2007.
-

"C'est trop tard pour la terre", "Nos enfants vont hériter d'un monde immonde", "il faut interdire les OGM", "c'est la fin du pétrole": les inquiétudes - souvent légitimes - concernant l'avenir de la planète donnent lieu à de nombreuses idées reçues. Le réchauffement de la planète, la pollution, l'épuisement des ressources, la perte de biodiversité seraient les symptômes d'une civilisation qui court à sa perte. L'alarmisme environnemental alimente les propositions des politiques qui surfent avec enthousiasme et démagogie sur la vague écolo. Sauf que les remèdes proposés sont souvent construits autour de mythes. Certains risquent même de nous engager sur une fausse route, nuisible à la dualité de notre environnement. Pour la première fois, un livre clair et concret permet de démêler le vrai du faux dans la multitude de propositions qui circulent. (couv.).
 

G. A Rossi, G. Zanetto, L'eau  (photographies aériennes de la planète bleue), Le Chasse marée, 2007.
9782353570331

Ce magnifique ouvrage nous emmène en voyage sur tous les continents, grâce à de superbes photos aériennes, pour nous montrer comment les sociétés humaines utilisent l'eau comme source de vie, de travail, de plaisir ou d'énergie.

Chaque chapitre évoque une étape des rapports entre l'homme et l'écosystème. Aux rivages encore préservés succèdent ceux aménagés par les communautés qui respectent la nature : pêches traditionnelles, habitat sur pilotis... Puis viennent les nombreux exemples de berges, rives ou côtes aménagées, et où l'on vit grâce à la mer, aux rivières ou aux zones humides. Voie de communication, source d'énergie toujours renouvelée et exploitée, l'eau peut aussi se révéler dangereuse. Pour la dominer ou s'en protéger, les hommes ont percé des canaux, élevé des digues ou creusé des lacs artificiels. Mais cette précieuse ressource est menacée... (couv.).


Et puis tout ça encore...

Gilbert Boillot, Introduction à la géologie dynamique de la lithosphère, Dunod, 2003. 

Sue Bowler, La Terre en mouvement, Campuspress France, 2003 (un guide d'initiation à la tectonique des plaques). 

Motte et R. Trompette, La Terre, planète singulière, Belin, 2003. 

Serge Elmi et Claude Babin, Histoire de la Terre, Dunod, 2002. 

Gérard Lambert, La Terre chauffe-t-elle (le climat de la Terre en question), EDP sciences, 2002. 

Collectif, La plus belle histoire de la Terre, Le Seuil, 2002. 

Jean-Pierre Peulvast et Jean-René Vanney, Géomorphologie structurale, Terre et corps planétaires solides (t. 1, Relief et structure), Gordon Breach Science Publishers, 2001.

Robert Larue (dir.), Grands repères culturels pour la Terre et la Vie, Hachette, 2001. 

Bruno Landry, Michel Mercier, Notions de géologie, Modulo, 2001. 

Yvette Veyret et Jean-Pierre Vigneau, Géographie physique, milieux et environnement dans le système Terre, Armand Colin, 2001. 

Yvette Veyret et Pierre Pech, L'homme et l'environnement, PUF, 2000. 

Jean-Yves Daniel et al., Sciences de la Terre et de l'univers, Vuibert, 2000 (une vraie réussite).

Jean-Yves Daniel et al. Problèmes résolus des sciences de la Terre et de l'Univers, Vuibert, 2000 (95 sujets coorigés, cahier hors texte en couleurs).

Peter Westbroek, Vive la Terre, physiologie d'une planète, Le Seuil, 1998.

Plusieurs des ouvrages de Yann Arthus-Bertrand méritent ici une mention particulière : La Terre vue du ciel, un portrait aérien de la planète, La Martinière, 2003. - La Terre vue du ciel (livre cartes postales), La Martinière, 2002. - 365 jours pour réfléchir à notre planète, La Martinière, 2003.

Sur l'histoire 
des sciences de la Terre

J. Poirier, Histoire des tremblements de Terre, Odile Jacob, 2004. 

Gabriel Gohaux, Naissance de la géologie historique (la Terre, des théories à l'histoire), Vuibert, 2003. 

R. Sigrist, Horace-Benedict de Saussure (un regard sur la Terre), Georg, 2001. 

F. Ellenberger, Histoire de la géologie , Tec et doc, 1999, 2 volumes : I - Des anciens à la première moitié du XVIIe siècle, II - La Grande éclosion et ses prémices (1660-1810).

Martin Schwarzbach et Claude Allègre, Wegener, le père de la dérive des continents, Belin 1999. 

Yves Lacoste, La Légende de la Terre, 1996. 

Anthony Hallam, Une révolution dans les sciences de la Terre, Le Seuil (Points), 1976. 

Vincent Deparis et Hilaire Legros, Voyage à l'intérieur de la Terre, de la géographie antique à la géographie moderne, une histoire des idées, CNRS éditions, 2000.

Textes historiques : Descartes, Oeuvre scientifique, tome 7 (La Terre et son histoire), Paléo, 2000. - Leibniz, Protogaea, de l'aspect primitif de la Terre, Presses universitaires du Mirail, 1993. - Wegener, La genèse des continents et des océans, Christian Bourgois, 1991.


Pour les plus jeunes

François Michel et Philippe Mignon, Voyage autour de la Terre, Actes Sud Junior (livre d'images), 2004.

Pour partir à la découverte de notre planète, connaître sa géographie physique et politique, savoir situer les grands et les petits États, rencontrer la variété des populations et la richesse de leurs civilisations. Un livre qui bouge et se transforme pour expliquer la diversité du monde.
 

Collectif, La Terre, une planète à protéger, Hachette, 2003. - B. Williams, L'histoire de la Terre, Hatier (Album), 2002. - Hubert Comte, Yann Arthus-Bertrand, La Terre racontée aux enfants, La Martinière jeunesse, 2001. - Collectif, Le Coeur de la Terre, Albin Michel, 2001. - Redfern, La Terre, Nathan, 2000. - Collectif, L'univers, la Terre et les humains, Albin Michel (Les petits débrouillards, 8/12 ans), 2000. - dans la même collection : Planète Terre, 2000. - Collectif, Visages de la Terre, Gallimard, 1995.

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.