.
-

Sucre (Antonio-José de), président de la république de Bolivie, né à Cumanà (Venezuela) le 13 juin 1793, mort assassiné à Berruecos (province de Pasto) le 4 juin
 1830. Il était élève-officier à Caracas lorsque commença la guerre de l'indépendance. Dès 1814, il se joignit à Bolivar. Réfugié un moment à la Trinité, il revint en 1816 rejoindre Bolivar au Venezuela, et lui fournit des armes à ses frais. En 1819, il dirigea l'invasion de la Nouvelle-Grenade. Il conduisit ensuite le mouvement révolutionnaire au Sud de Quito et remporta un succès important à Pichincha le 24 mai 1822. Sa célèbre victoire d'Ayacucho sur le vice-roi La Serna, le 7 décembre 1824, assura l'indépendance du Pérou et lui valut le titre de maréchal d'Ayacucho. Lorsque Bolivar eut séparé du Pérou la partie Sud-Est pour en former la Bolivie, Sucre fut élu président de la nouvelle république, le 3 octobre 1826. Il abdiqua en septembre 1828. Dans le différend qui éclata en 1828 entre le Pérou et la Colombie; Sucre commanda une partie de l'armée colombienne et contribua à la défaite des Péruviens à Portete de Tarqui.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.