.
-

Séleucus Nicator

Séleucus I, dit Nicator ( = vainqueur). - Roi de Syrie, chef de la dynastie des Séleucides, né en 354 av. J.-C. fut un des meilleurs officiers d'Alexandre; il était lors de la mort de ce prince, gouverneur de la Médie et de la Babylonie, et avait le commandement de la cavalerie (323). Il eut part à la ligue formée par Antigone contre Perdiccas (321), reçut après la victoire la province de Babylonie, accéda à la ligue contre Polysperchon et Eumène, se vit, en 315, chassé de sa province et proscrit par Antigone, qui tendait à engloutir seul la monarchie d'Alexandre, se sauva en Égypte auprès de Ptolémée, jeta avec lui les bases d'une ligue contre Antigone, et, après la victoire de Gaza (312), rentra dans la Babylonie, qui l'accueillit avec ivresse, y joignit l'Assyrie, la Médie resta possesseur de ces 3 provinces par la paix de 311, acquit ou soumit ensuite la Perse, l'Hyrcanie, la Bactriane et toute la Haute-Asie jusqu'à l'Indus, entra dans la ligue qui détrôna Antigone, et, après la victoire décisive d'Ipsus (301), réunit à ses vastes États la Syrie, la Phrygie, l'Arménie, la Mésopotamie. 

Séleucus Nicator ne tarda pas à se brouiller avec Ptolémée et Lysimaque, et s'unit contre eux à Démétrius Poliorcète, fils d'Antigone, dont il épousa la fille; mais il eut bientôt à combattre aussi son beau-père qui voulait s'établir en Asie (286) : il le fit prisonnier et le tint deux ans captif (284-283); puis il marcha contre Lysimaque, roi de Thrace et de Macédoine, le battit à Cyropédion (282), ce qui lui valut le surnom de vainqueur des vainqueurs, et se fit proclamer lui-même roi de Macédoine, de Thrace et de l'Asie-Mineure. Il fut tué, au bout de 7 mois, par Ptolémée Céraunius (281), qui l'avait inutilement sommé de l'aider à se placer sur le trône d'Égypte.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.