.
-

Scioppus

Gasp. Schopp, dit en latin Scioppus est un philologue, né en 1576 à Neumarkt, dans le Palatinat, mort en 1649, voyagea en Italie, en Espagne, en Allemagne, abjura le Protestantisme, dans lequel il était né, se fixa à Rome, où le pape Clément VIII l'éleva aux honneurs, fut nommé conseiller aulique et comte palatin par l'empereur, et finit, après diverses aventures, où toujours éclatèrent son humeur inquiète, son inconstance, son orgueil, par chercher un asile à Padoue, où il mourut également haï de tous, Catholiques et Protestants.

Sa vie avait été une palinodie perpétuelle : d'abord admirateur passionné de Scaliger, il écrivit ensuite contre lui; il poursuivit de ses attaques les Jésuites, qu'il avait longtemps vantés. Il a laissé 104 ouvrages, dont beaucoup ne son que des libelles : Verisimilium libri IV; De arte critica; De ratione Scholarum; De sua ad catholicos migratione; Classicum belli sacri; Grammatica philosophica; De stratagematibus societatis Jesu; Elementa philosophiae moralis stoïecae, 1606 : c'est le plus estimé de ses ouvrages. On lui doit en outre des Notes sur Phèdre, sur Apulée, sur la Minerve de Sanchez [de las Brozas], dont il donna une édition améliorée; des éditions de Varron, de Symmaque etc.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.