.
-

Schouvalov

Les Schouvalov sont une famille russe dont les représentants les plus connus furent-
Ivan, favori de Pierre le Grand qui le fit général et gouverneur de Viborg.

Ses fils Alexandre (mort en 1769) et Pierre (mort le 15 janvier 1762), que la tsarine Elisabeth fit comtes, et Pierre III maréchaux; Pierre, inventeur d'un obusier à boucle ovale allongée qui reçut le nom de Schouvalov et fut quelque temps utilisé dans l'armée russe, était ministre de la guerre quand il mourut.

Son cousin Ivan Ivanovitch, né le 12 novembre 1727, mort à Saint-Pétersbourg le 25 novembre 1797, fut comme lui favori d'Elisabeth dont il devint haut chambellan (Le Printemps des Tsarines); il fonda, en 1755, l'Université de Moscou avec deux gymnases annexes, en 1758 l'Académie des arts de Saint-Pétersbourg, fut le correspondant et l'ami de Voltaire auquel il fournit des matériaux pour l'histoire de Pierre le Grand.

Le comte Paul Andreevitch, né le 31 mai 1776, mort le 1er décembre 1825, parent des précédents, servit sous Souvorov à la prise de Praga et en Italie; major général à vingt-cinq ans, il se distingua dans les campagnes de 1807 et de 1809 où il envahit la Suède par le Nord et s'empara de Skelefteâ; il prit part aux campagnes de 1812-15 dans l'état-major impérial, négocia avec Caulaincourt la trêve du 4 juin 1813, fut chargé d'escorter Marie-Louise jusqu'à Vienne, puis Napoléon jusqu'à Fréjus.

Pierre Andreevitch, né à Saint-Pétersbourg le 15 juillet 1827, mort le 22 mars 1889, fils du comte André, grand maréchal de la cour, fit une brillante carrière militaire (aide de camp de l'empereur, 1860 ; lieutenant général, 1865; général de cavalerie, 1871), sans d'ailleurs exercer aucun commandement ; il fut attaché militaire à Paris, directeur au ministère de l'intérieur (1862), gouverneur général des provinces baltiques (1865), chef de la 3e section de la chancellerie de la police de sûreté générale), après l'attentat du 15 avril 1866; en 1873, on lui confia une mission extraordinaire à Londres, afin d'apaiser les craintes de l'Angleterre au sujet de l'expédition de Khiva; il négocia le mariage du duc d'Edimbourg avec la grande-duchesse Marie et fut nommé ambassadeur à Londres (octobre 1874); il fut le second plénipotentiaire russe au congrès de Berlin, et en 1879 cessa ses fonctions.

Son frère Paul Andreevitch, né en 1830, élevé au corps des pages, fut aide de camp du grand-duc Nicolas en 1854, et combattit à Sébastopol; aide de camp de l'empereur, il suivit l'armée française à titre d'envoyé militaire durant la campagne d'Italie (1859), devint directeur au ministère de l'intérieur et participa à l'émancipation des serfs, fut promu lieutenant général (1873), commanda la 2e division de l'infanterie de la garde dans la guerre des Balkans, s'empara d'Arab-Konak et de Tachkisen (1877), coopéra à la victoire de Philippopoli (15-17 janvier 1878), se vit confier le commandement des grenadiers à Moscou, puis de la garde impériale (1882), l'ambassade de Berlin (1885), le gouvernement général de Varsovie (1895), auquel il renonça deux ans après. 

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.