.
-


Les anneaux de Saturne
Anneaux de planète géante


Anneaux de Saturne.
Source : Nasa Planetary Photojournal
Grand format (~136 Ko).
Parfaitement visibles depuis la Terre, les anneaux de Saturne ont d’abord été aperçus par Galilée en 1610. Mais leur position, par rapport à la Terre, l’empêcha de reconnaître leur figure : il les prit pour deux corps qui accompagnaient Saturne, dont l'un était placé vers l'Est et l'autre vers l'Ouest.

Divers astronomes, après Galilée, ont aussi observé ces anneaux; mais ils n'ont pas été plus heureux que lui à découvrir sa vraie nature. C'est à Christian Huygens que nous sommes redevables de cette découverte. Il montra que ce qui formait les apparences qu'on avait remarquées jusqu'alors alors, était un anneau circulaire et plat, détaché de toutes parts du globe de Saturne, qui, étant regardé obliquement de la Terre, devait, paraître sous la forme d'une ellipse plus on moins ouverte, suivant que notre œil est plus ou moins élevé sur son plan. C'est effectivement l’aspect sous lequel paraissent les anneaux de Saturne, suivant leurs différentes positions par rapport à nous, au cours d'un cycle qui dure 28 ans environ.

La dernière époque où les anneaux ont été vus par la tranche date de 1995-1996. Elle a été l'occasion de découvrir cinq nouveaux petits satellites autour de Saturne.

Les sondes Voyager, qui ont approché Saturne au cours des années 1980, ont montré que ces anneaux, d'une épaisseur maximale d'un kilomètre, se constituent effectivement de milliers d'anneaux concentriques plus fins. Chaque anneau abrite des milliards de petits corps recouverts de givre. Les tailles de ces corps s’échelonnent d'un grain de poussière à celle d'un rocher de quelques dizaines de mètres.

Malgré ce foisonnement, il est commode de ne considérer, en première approche, que sept anneaux principaux. En fait sept grandes zones, à l'aspect relativement homogène et qui sont désignées par des lettres dans l'ordre où ils ont été distingués : 
-

Nom Distance (km)* Remarques
D
67 000
Étroit et sombre.
C
73 200
Large, mais relativement sombre.
Division de Maxwell
B
92 200
Très large et brillant. C'est la région principale des anneaux. La division de Cassini qui le sépare de l'anneau A a été découverte en 1676. La période orbitale qui correspond à cette division est deux fois plus courte que la période de révolution de Mimas (résonance 2/1). De grandes structures radiales parcourent cet anneau. Appelées spokes ou doigts, elles sont peut-être créées par le champ magnétique de Saturne.
Division de Cassini
A
121 000
Large et brillant. C'est la partie externe des anneaux les plus aisément observables dans un petit télescope. Sa partie extérieur a une période orbitale en résonance 7/6 avec celle de Janus : elle fait sept révolutions, quand le satellite en accomplit six. Par ailleurs, des ondes de densité se propageant sur tout le disque A semblent correspondre à des perturbations causées par Mimas (résonance 5/3). Le satellite Pan, découvert en 1990, circule à l'intérieur de la division de Encke.
Division de Encke
F
133 500
Très fin. Il est confiné entre les orbites de Pandora et de Prométhée.
G
170 000
Très fin et bien séparé des autres anneaux.
E
230 000
Large et très diffus. il est bordé extérieurement par l'orbite d'Encelade.
*Distance de la partie intérieure de l'anneau au centre de Saturne. N.B. : le rayon de Saturne est de 60 300 km.

Cette image en grand angle, obtenue par la sonde Cassini-Huygens le 3 juillet 2004, à une distance de un million et demi de kilomètres, montre à la fois la complexité des anneaux (notez les nodosités de l'anneau F, qui rappellent les "arcs" des anneaux de Neptune), et trois des petits satellites de Saturne : Encelade, Epiméthée, et Prométhée (à peine visible, à l'intérieur de l'anneau F). (Source : JPL (Cassini-Huygens). Crédit :  NASA/JPL/Space Science Institute).
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.