.
-

Sartine ou Sartines (Antoine Raymond Jean Gualbert Gabriel de), comte d'Albi, administrateur français; né à Barcelone le 12 juillet 1729, mort à Tarragone le 7 septembre 1801. Conseiller (1752), puis lieutenant criminel (1755) au Châtelet de Paris, il fut lieutenant général de police de décembre 1759 à mai 1774.

Il perfectionna les services, sur tout celui de l'approvisionnement, dix balayage, de l'éclairage et de la sûreté. Il substitua aux tripots clandestins des maisons de jeu surveillées par ses agents et taxées au profit du fisc. Il abusa de l'espionnage et du Cabinet noir, pour amuser la vieillesse corrompue de Louis XV

Appelé au ministère de la marine le 24 août 1774, Sartine hâta la l'accroissement de la flotte en vue de la guerre contre l'Angleterre et dépassa de 20 millions la somme dont le conseil du roi était convenu. Necker, qu'il déclarait vendu aux Anglais, obtint son renvoi (14 octobre 1780); mais le roi lui accorda une gratification de 150.000 livres et une pension de 70.000. 

Détesté des écrivains et du public, comme ayant détenu longtemps l'arme arbitraire des lettres de cachet, stigmatisé par Manuel  dans la Police dévoilée, il émigra dès le début de la Révolution, évitant ainsi le sort de son fils Charles-Marie-Antoine et de sa bru, guillotinés le 17 juin 1794. (H. Monin).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.