.
-

Saint Léger

Léger (Saint), Leodegarius, né vers l'an 616, entra jeune dans les ordres, et devint abbé du monastère de Saint-Maixent, dans le Poitou. Il fut, à la cour de Neustrie, le conseiller de sainte Bathilde, mère de Clotaire III et régente du royaume pendant la minorité de ce prince. 

Nommé évêque d'Autun en 659, il fut aussi le conseiller de Childéric Il. Mais il déplut à ce prince pour avoir blâmé sa conduite déréglée, et fut relégué dans le monastère de Luxeuil

Rendu à la liberté après la mort de Childéric, il retourna à Autun. Ebroin maire du palais d'Austrasie, qui lui devait la vie, envoya une armée contre Autun, et le saint s'abandonna à la discrétion de son ennemi, qui lui fit crever les yeux. Il fut ensuite conduit, par le seigneur à qui on l'avait donné en garde, dans le monastère de Fécamp, et eut la tête tranchée par ordre d'Ebroin en 678, dans une forêt de l'Artois, qui a gardé son nom. 

L'Histoire de saint Léger et de l'Eglise des Francs au VIIe siècle, 1 vol. in-8°, a été écrite par le cardinal Pitra, 1846.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009. - Reproduction interdite.