.
-

Guillaume (Saint). - Seigneur d'Aquitaine, porta d'abord les armes sous Charlemagne, chassa les Sarrasins du Languedoc, et reçut de l'empereur en récompense le comté de Toulouse et le titre de duc d'Aquitaine. En 808 , il renonça au monde et se retira dans la vallée de Gellone près de Lodève, où il bâtit le monastère nommé depuis Saint-Guilhem (ou Guillaume) du Désert. Il y vécut en saint, et mourut en 812, le 28 mai, jour où il est honoré.
Guillaume (Saint), dit de Malavalle ou Maleval, gentilhomme français, fut d'abord militaire et mena une vie licencieuse; mais s'étant converti, il entreprit le pèlerinage de Jérusalem afin d'expier ses fautes. A son retour, en 1153, il se fixa près de Sienne, dans la vallée déserte de à Malavalle, et y vécut saintement jusqu'en 1157. Plusieurs personnes, attirées par la sainteté de sa vie, se réunirent dans ce lieu solitaire, et y formèrent la congrégation qui prit plus tard le nom de Guillemites. Saint Guillaume est fêté le 10 février.
Guillaume (Saint). - Archevêque de Bourges, de la famille des comtes de Nevers, vivait vers 1200. Après avoir été chanoine à Soissons et à Paris, il se retira dans la solitude de Grandmont (diocèse de Limoges), puis entra dans l'ordre de Cîteaux; il y vivait dans la retraite lorsqu'il fut élevé malgré lui sur le siège de Bourges, en 1201. Il s'y fit remarquer par sa piété et sa tolérance. Il mourut le 26 janvier 1209; on l'honore ce jour-là même.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.