.
-

Saint-Félix (Armand Philippe Germain, marquis de), marin né au château de Cordes (Tarn) le 20 septembre 1737, mort à Paris le 10 août 1819. Quinzième enfant d'une famille très ancienne originaire de Normandie, transférée en Languedoc, mais pauvre, il était fils d'Armand, comte de Carjac. Reçu en 1751 page de la comtesse de Charolais, il entra dans la marine quatre ans après (11 décembre 1755). 

Lieutenant de vaisseau en 1772, il démontra l'inexistence de la prétendue île de San-Juan de Lisboa, fut chargé de transporter à Madagascar- Beniowski le transfuge russe (1774), défendit Mazulipatnam (1775), et, pendant la guerre de l'indépendance américaine, se distingua au combat d'Ouessant, sous d'Orvilliers (27 juillet 1778). Nommé capitaine de vaisseau le 5 mars 1781, il prit part, dans l'escadre de Suffren, aux combats de Provedien (12 avril 1782); de Trinquebar où il empêcha la ligne française d'être coupée; de Trinquemale (18 août 1782) où il dégagea le vaisseau de Suffren lui-même; de Gondelour (20 juin 1783) où il fut blessé, et s'empara à la fin de cette glorieuse campagne du vaisseau anglais le Flamand

Nommé chef de la station du Levant, il rendit de nombreux services à l'Empire Ottoman, allié de la France et en guerre alors avec la Russie. Passé de là à la division des Indes orientales (1791), il fut nommé chef d'escadre en 1792. Un des rares marins qui n'émigrèrent pas alors, et promu en 1793 au grade de vice-amiral, il fut cependant sous la Terreur emprisonné dix-huit mois à l'île de France (île Maurice). Retraité en 1810, il obtint en 1816 la grand-croix de Saint-Louis. (A19).



Sur le Web - Plus d'informations sur le site d'Olivier Fréchet.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.