.
-

Ruyter

Michel-Adrianszoon de Ruyter est un célèbre marin hollandais, né à Flessingue le 24 mars 1607, mort à Syracuse le 29 avril 1676. Fils d'un ouvrier brasseur, il s'embarqua comme mousse à onze ans; à vingt-deux ans, il était pilote; en 1635, capitaine d'un corsaire; puis il reçut le commandement d'un navire de la marine de guerre des Provinces-Unies; il se distingua dans l'expédition du Portugal, puis passa dans la marine marchande (1643) où il fit fortune. 

Lorsque éclata la guerre contre la République d'Angleterre, il reprit du service dans la marine de guerre et se fit remarquer à Plymouth, sous les ordres de Tromp (16 août 1652), et continua le servir à ses frais. En 1663, il fut promu vice-amiral et défendit Danzig contre les Suédois. Expédié contre les pirates barbaresques dans la Méditerranée, il fit prisonnier leur chef, Armand de Diaz. Dans la guerre anglo-hollandaise de 1665-1667, Ruyter joua le principal rôle : il commandait la flotte hollandaise en 1666 et livra à Monk, dans le Pas de Calais, la fameuse bataille des Quatre Jours (11-14 juin); il eut l'avantage, ne perdant que 4 navires et 2000 hommes, tandis que les Anglais perdirent 17 navires (dont 9 pris) et 8000 hommes; mais leur flotte ne put être détruite. En 1667, il remonta la Tamise, incendiant les navires qui se trouvaient à Chatham et s'emparant de Sheerness (14 juin); deux semaines il resta maître de l'estuaire du fleuve. 

Dans la guerre de Hollande, Ruyter eut un rôle décisif et sauva son pays en repoussant les flottes alliées des Anglais et des Français. Le 7 juin 1671, il vint avec 91 vaisseaux attaquer à Southwold-bay (Solebay), sur la côte de Suffolk, les 101 vaisseaux des alliés, et les maltraita de telle sorte qu'il retarda d'un mois leur appareillage; ce délai fut mis à profit par la révolution orangiste. En 1673, il abrita sa flotte derrière les îles et les bancs des embouchures de la Meuse, et le 7 juin attaqua brusquenment, au large de Schoeneveldt, la flotte anglo-française qu'il mit en échec; le 14 juin il renouvela l'attaque avec 55 vaisseaux contre 81, dont 54 anglais, et força la flotte alliée à aller se réparer sur la côte d'Angleterre. Lorsqu'elle revint en août avec un corps de débarquement, il l'attaqua de nouveau entre le Texel et la Meuse (21 août 1673). Cette fois encore le combat demeura indécis, mais tout le profit était pour les Hollandais; leurs ports furent débloqués et l'invasion rendue impossible. 

En 1675, Ruyter fut envoyé dans la Méditerranée avec 18 vaisseaux pour secourir l'Espagne alors menacée en Sicile par une révolte qu'appuyait la flotte française de Duquesne, forte de 20 vaisseaux; Ruyter (qui avait commencé par libérer des galères napolitaines 30 pasteurs réformés hongrois) se posta aux îles Lipari; le 6 janvier 1676, il fut attaqué par Duquesne; il résista en se tenant sous le vent et put se retirer à Palerme, ne perdant qu'un vaisseau. Renforcé par 10 navires espagnols, il rencontra de nouveau Duquesne (29 navires) devant Agosta; mais le commandement échut à l'amiral espagnol. Ruyter se plaça à l'avant-garde et attaqua; il eut le pied emporté par un boulet et mourut huit tours après. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2017. - Reproduction interdite.