.
-

Rudbeck (Olof ou Olaüs ou Ole), savant né à Vesteras en 1630,  mort à  Upsala en 1702. Il était le fils de l'évêque J.-J. Rudbeckius (1581-1646), théologien distingué, fameux par son  ardente polémique contre J. Messenius. A l'âge de vingt-trois ans, il découvrait, étant étudiant à Upsala, les vaisseaux lymphatiques et en publiait une description : Ductus hepatici aquosi et vasa glandularurn serosa (1653) : Il  continua ses étudess à Leyde, puis revint, à Upsala, où il fut, d'abord professeur adjoint de médecine (1755); puis professeur titulaire (1760).

Olof Rudbeck faisait, d'ailleurs, des cours sur les sujets les plus variés, sur la physique, sur les mathématiques, sur la mécanique, sur la botanique; il s'occupait d'agriculture, dressait le plan d'un canal entre Göteborg, le Vaener et le Maelar et créait l'important jardin des plantes d'Upsala, tout en composant avec son fils un immense atlas de botanique intitulé Campi Elysii (1701-2). Mais ce  qui  a rendu Rudbeck célèbre dans toute l'Europe, c'est son grand ouvrage : Atland ou Manheim (Atlantica sive Manheim; 4 part., 1679-1702), où il cherche à démontrer que la Suède est le premier pays au monde qui ait été habité et cultivé, qu'elle a été le paradis biblique et l'Atlantide de Platon

Rudbeck (Olof), le Jeune (1660-1740), fils du précédent, professeur de botanique à  Upsala, est l'auteur d'un ouvrage : Nora Samoland sive Laponia illustrata (1701); qui ne fut pas achevé; le  manuscrit ayant été brûlé avec les papiers et les collections de son père, dans le grand incendie d'Upsala en 1702. Son Lexicon harmonicum, où il rapproche le lapon de l'hébreu, du gothique, du grec, du latin, etc., n'a été publié également qu'en partie. (Th. C.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.