.
-

Rosmini-Serbati (Antonio), philosophe né à Rovereto (Italie) le 15 mars 1797, mort à Stresa le 1er juillet 1855. Ordonné prêtre en 1825, il exerça quelque temps le ministère dans sa ville natale (1834-36) animé d'un grand zèle apostolique, il fonda une Société de prêtres séculiers, l'Istituto della carità, et bientôt après l'ordre des religieux de la Providence et le Collegio degli educatori elementari, spécialement destiné à propager l'instruction dans les classes populaires. Après avoir eu de vifs démêlés avec Mamiani et Gioberti, il se réconcilia avec eux et ils travaillèrent de concert à fonder pacifiquement l'indépendance et l'unité de l'Italie. Il fut ministre de l'instruction publique de Pie IX, qui lui avait promis le chapeau de cardinal, et qu'il suivit à Gaëte (novembre 1848); mais bientôt le pontife, devenu hostile aux idées libérales, se débarrassa de lui. Il se retira à Stresa, où il vécut dans la retraite, partageant son temps entre les études philosophiques et la direction de son Institut.

Quelle que soit la valeur de son système, qui a pour base et pour objet l'accord de la science et de la foi, tout en subordonnant la première à la seconde, Rosmini, esprit généreux, logicien plein de vigueur, écrivain précis et châtié, mérite, parmi les philosophes de l'Italie du XIXe siècle, une des premières places. (A19).



En bibliothèque - Les ouvrages de Rosmini, extrêmement nombreux, sont d'ordre littéraire, religieux ou philosophique. Les plus importants des premiers ont été réunis en deux volumes (Letteratura ed arti belle, Intra, 1870-3). Parmi les seconds, nous citerons seulement : Predicazioni (Milan, 1843). - Teodicea (ibid., 1845). - Scritti vari di ascetica ed apologetica (ibid., 1840). Parmi les derniers : Nuovo Saggio sull' origine delle idee (première éd., Rome, 1830), qui reste la plus importante de ses œuvres. - Rinnovamento della flosofia in Italia (Milan, 1836). - Filosofia della politica (ibid., 1837). - Filosnia,della morale (ibid.,1838-41). - La Societa ed il suo fine (ibid.. 1839). - Filosofia del diritto (ibid., 1841-3). - Introduzione alla filosofia (Casale, 1850). - Logica (Turin, 1853). - Teosofia (Turin, 1859-64).

On a publié de lui après sa mort deux volumes de lettres : Epistolario (Turin, 1857).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.