.
-

Les rois de Bactriane
Ire Période.

Domination en Bactriane, Sogdiane et Sud du Paropamisus (les Paropamisades, Kaboul et Pendjab) jusqu'à la conquête de la Bactriane par les Yuétchi en 129 av. J.-C.
 

Diodote Ier 250-210
av. J.-C.
Diodote Il (d'après Justin) 
Euthydème Ier 220-195
Démétrius  193-175
Euthydème Il associé à Démétrius, puis seul  190-165
Eucratides 190-155
Helioclès, Eucratidès et Laodicée 160-155
Helioclès seul 155-120
-
Contemporains (Etats indépendants).
-
Antimaque Ier Théos (Kaboul et Peshawar) 190 av. J.-C.
Platon, ibid 165 
Pantaléon (les Paropamisades et Taxila)  180 à 150 
Agathoclès
Arsaees, Theos? (Arachosie)
Antialkidès (Kaboul, Arachosie)  150
Amyntas (id.) 150
Lysias (Paropamisades, Peshawar) 150
Archebius (Pendjâb) 130
Philoxène (Peshawar, Taxila)  125
Straton ler (Epiphane Pendjâb et Kâboul) 150
Straton et Agathocleia (id.) -
Straton II (id.) -
 Apollodote (Arachosie, Drangiane et bas Indus).  140


2e Période. 

Royaume gréco-indien, depuis la mort d'Helioclès jusqu'à l'invasion des Kouchans (120 à 30 av. J.-C).
 

Ménander (Peshawar, Taxila, le bas-Indus) 120-95 av. J.-C.
Diomède 
Théophile 
Epander 
Apollophane Paropamisades et Nord de l'Arachosie
93 à 55 av. J.-C.
-
-
-
Dionysius 
Nicias
Artémidore. 
Antimaque II Nicéphore 
Zoïle 
Hippostrate 
Telèphe 
-
Hermaeus et Sy-Hermaeus, (Paropamisades, Kaboul, Peshawar)  55 à 30 av. J.-C.
- -
Contemporains : Rois Sakas (Sse) de la Kophène, de 136 à 30 av. J. C.
- -
Maues ou Moa 130-110 av. J.-C
Azes ou Aya   110-80
 2e période (suite)
Aspavarma,stratège, corégent -
Azilisès (Ou-teou-lao des Chinois) -
Vonones -
Spalahores de 80 à 50
Spalagadames -
Spalyris -
Spalirisès -
Hermnus (In-mo-fu des Chinois) de 50 à 30
- -
Contemporains en Inde (Mathurâ et Multân) : 
- -
Ranjubul, grand satrape. -


3e Période. 

Rois Yué-tchi ou Kouchans, seuls maîtres de tout le pays entre la mer Caspienne et le Gange, depuis 30 av. J.-C.
 

Kadphizès 1er (Kieou-tsieou-kio des
Chinois)
de 30 av. J.-C. à 10 après J.-C.
Kadaphes, Kuyula Kaphsa (Yen-Kaotching des Chinois)  10-40 de J.-C.
Kadphizès II (Ooemo, Hima-Kapisa) .. 40-70 
Kanichka ou Kanerkon (sacré roi de l'Inde à Mathurâ, en 78)
Huvichka ou Ooerki  de 70 à 132 de J.-C. 
Yuchka -
Ooer Kenorano? -
Bazodeo ou Vasudeva (trois rois de
ce nom?) 
132 à 176
- -
Contemporains à Manikyala et Kaboul 
  -
Manigula, satrape. -
Zeïonisès (Jihania), satrape, fils du précédent. -
- -
Indo-Parthes, de 20 à 180 de J.-C.
- -
Gondopharès (Arachosie, bas-Indus, Hérat, Peshawar)  -
Gadaphara Sasa? de 20 à 60 de J.-C. 
Abdagasès, associé corégent, puis seul  -
Arsaces Dikaios -
Soter Megas à Kaboul, Malva et Bénarès de 60 à 110 de J.-C.
Sanabares (Arachosie, bas Indus) -
Orthagnes 110 à 130 de J.-C.
Pakores -
- -
Yué-tchi postérieurs, de Bactriane, du IIe au IVe s. de J.-C. 
- -
Heraüs, roi des Sakas. -
Hyrcodes -
- -
Azylos et les rois anonymes (indo-parthes de Ed. Thomas).
 
Parmi les satrapes ou rois contemporains d'Alexandre, il n'y en a que deux dont on possède des monnaies; ce sont : Andragoras qui était satrape de la Parthie et Sophytes qui régnait sur les rives de l'Akesinès (mod. Tchenâb) au moment de la conquête et qui fut maintenu en possession de ses États par le conquérant macédonien et par Séleucus. Andragoras et Sophytes, tout en ayant frappé monnaie à l'instar des Grecs, ne se considéraient pas cependant comme des princes indépendants, car ils ne prennent pas le titre de basilews; leurs monnaies ne portent qu'un seul mot : ANDRAGOROU et SWFUTOU. Ces pièces sont très rares. On peut donc à la rigueur comprendre Andragoras et Sophytes comme les chefs de la série grecque des successeurs d'Alexandre, en assignant pour date, au premier de ces monétaires, l'année 330, et à Sophytes, l'année 305, date de l'émission de la pièce d'argent de Seleucus Ier Nicator, sur laquelle la monnaie de Sophytes a été copiée.

Nous ferons une autre observation : les rois grecs de la Bactriane considéraient Alexandre le Grand et Antiochus III comme les fondateurs de leur dynastie et ils ont, en effet, frappé des monnaies au nom et au type de ces deux monarques; mais ce ne sont là que des restitutions ou monnaies ancestrales émises après coup pour flatter l'orgueil national. En réalité, le royaume grec de la Bactriane ne commence qu'à la révolte de Diodote.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.