.
-

Robertson (William). - Historien écossais, né à Brothwick en 1721, mort en 1793, était ministre presbytérien, et se distingua d'abord dans la prédication. Chargé d'une nombreuse famille, il avait longtemps vécu dans la gêne, mais, ayant obtenu successivement les places de chapelain ordinaire du roi, de principal du collège d'Édimbourg et d'historiographe d'Écosse, il finit par jouir de l'aisance. 

On a de lui : Histoire d'Écosse sous Marie et Jacques VI, Londres (1759); Histoire de Charles-Quint (1769); Histoire de l'Amérique (1777); Recherches historiques sur l'Inde (1790); tous ces ouvrages se font remarquer par l'art de la composition, le style et l'esprit philosophique plus encore que par l'exactitude. 

On estime surtout, dans l'Histoire de Charles-Quint, l'introduction, morceau étendu où l'auteur trace le tableau de la situation de l'Europe depuis l'empire romain jusqu'au XVIe siècle. Ces ouvrages ont été traduits en français, le premier par La Chapelle, 1772, et Campenon, 1821; le deuxième par Suard et Morellet, 1771; le troisième par Suard et Jansen, 1778; le quatrième, en 1792. Les Oeuvres complètes de Robertson ont été publiées à Londres, 1794, 8 vol. in-4 ou 10 v. in-8. Cet écrivain fut un des fondateurs de la Revue d'Édimbourg.

Robertson (Gaspard), physicien, né à Liège en 1762, mort à Paris en 1837, enseigna la physique à Liège, perfectionna le miroir d'Archimède, la fantasmagorie, le parachute et exécuta de nombreuses ascensions aérostatiques, dans lesquelles il fit d'utiles observations. Il a publié des Mémoires récréatifs, scientifiques, etc., Paris, 1830-34, 2 vol. in-8.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.