.
-

Ripperda ou Riperdà (Jean-Guillaume, baron, puis duc de), aventurier hollandais, né à Groningue en 1690, mort à Tétouan en 1737. Il entra d'abord dans l'armée des Provinces-Unies et y atteignit le grade de colonel. Chargé d'une mission diplomatique à Madrid (1715), il passa au service du roi d'Espagne, et se fit catholique. Le roi Philippe V lui confia la direction des affaires industrielles et commerciales du pays, et utilisa également ses services dans les négociations avec l'empereur Charles VI (L'Espagne au XVIIIe siècle). Les succès que Ripperda obtint en concluant un traité d'alliance austro-espagnole (1725) furent récompensés par l'octroi de la grandesse et du titre de duc. 

De retour en Espagne, il réunit entre ses mains les ministères des relations extérieures, de la guerre et des finances. Mais son influence auprès du roi fut vivement battue en brèche par la vieille noblesse castillane; Philippe V, s'apercevant que l'Autriche l'avait joué, disgracia son favori (1726); celui-ci calomnia alors le roi auprès de l'ambassadeur d'Angleterre, ce qui le fit accuser de trahison et jeter en prison à Ségovie. Ripperda parvint à s'évader (1728), retourna en Hollande, et y rentra dans l'Église réformée; puis il se rendit au Maroc, se convertit, semble-t-il, à l'Islam, et obtint le commandement de l'armée du sultan Mouley Abdallah, sous le nom d'Osman Pacha. Voulant se venger de l'Espagne, il attaqua ses possessions, mais fut battu à Ceuta (1733); et exilé à Tétouan.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.