.
-

Rimbaud

Arthur Rimbaud est un  poète et explorateur né à Charleville en 1854, mort à Marseille en 1891. L'existence de ce poète a été particulièrement aventureuse. En octobre 1871, il vint à Paris et provoqua une vive surprise dans le cénacle du Parnasse par l'étrangeté de ses premiers poèmes : les Accroupissements, les Effarés, les Chercheuses de poux, Voyeries, Oraison du soir, Bateau ivre; il se lia avec André Gill, le poète Ch. Gros et surtout Paul Verlaine qu'il accompagna peu de mois après à Londres où il fréquenta Eugène Vermesch, et à Bruxelles ou il connut Georges Cavalier, dit Pipe en Bois, mais dans cette ville les deux poètes se querellèrent, et Verlaine ayant tiré sur son ami fut condamné par les tribunaux belges à dix-huit mois de prison, qui lui inspirèrent Sagesse.

Rimbaud, avide de sensations exotiques et nouvelles, voyagea en Hollande, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Suisse, dans les îles de l'archipel : tombé dans la misère, il fut rapatrié; mais bientôt il repartait, comme engagé dans les troupes néerlandaises, se rendant à Sumatra et à Java : il déserta à Java et vécut pendant un mois dans les forêts; pour rentrer en Europe,  il s'embarqua comme interprète sur un bateau, anglais qui le rapatria; il ne resta pas longtemps à Charleville et parcourut la Suède et la Norvège, dans la tournée d'un cirque. Ses pérégrinations continuèrent: en 1880, on le trouve en Égypte, puis dans l'île de Chypre, où il était surveillant de la construction d'un palais pour le gouverneur. 

A la fin de la même année, il se rendit à Aden et, engagé comme acheteur par Bardey, partit pour la côte orientale d'Afrique; il traversa tout le désert de Somalie et arriva à Harrar où il s'établit, trafiquant l'or et l'ivoire; entré en relation avec Ménélik, par l'intermédiaire du ras Makomen dont il était devenu l'ami, il devint un des conseillers intimes du négus. Son exploration de l'Ogaden et la relation détaillée qu'il envoya à la Société de géographie sur cette région inconnue datent de cette époque; en 1888, Rimbaud négocia avec Félix Faure, ministre des colonies, l'autorisation de débarquer à Obock des outils nécessaires à la fabrication de cartouches pour le négus; en 1890, les affaires du voyageur avaient prospéré, il avait réalisé une fortune d'un million et s'embarqua pour la France. Malheureusement, un accident de cheval provoqua une tumeur du genou, et l'on dut l'amputer d'une jambe à son arrivée à Marseille; il se fit conduire à Charleville, mais voulut bientôt repartir; au moment où il allait s'embarquer à Marseille, il dut entrer de nouveau à l'hôpital où il mourut après de grandes douleurs.

La destinée d'Arthur Rimbaud comme poète a été très singulière ; après une courte apparition dans les lettres, en 1871, il avait disparu. Ce n'est qu'en 1885 que Paul Verlaine révéla son nom et ses oeuvres, dans les Poètes maudits, à la jeune génération qui s'en fit un drapeau et créa en partie, à l'aide de ses vers, les écoles décadente et symboliste : le fameux sonnet des voyelles, qui attribuait une couleur aux voyelles et commençait ainsi :

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu, voyelles.

Ce fut le point de départ de maintes singularités verbales et littéraires. La personnalité même de Rimbaud restait mystérieuse, personne ne sachant ce qu'il était devenu, quelques incrédules même niant son existence. Ce n'est que sept ans après sa mort que son beau-frère, Paterne Berrichon, a publié un livre où il raconte l'odyssée de poète et de l'explorateur et donne une version plus correcte de ses vers : Vie de Ch. Arthur Rimbaud (1898), dans les éditions du Mercure de France. On avait publié jusque-là de Rimbaud : Poesies, Illuminations et, en 1873, à Bruxelles : Une saison en enfer, sorte d'autobiographie. (Ph. B.).



En librairie - Oeuvres de Rimbaud : Poésies complètes (prés. P. Brunel), LGF (Poche), 1998. - Oeuvres complètes (prés. A. Adam) Gallimard, coll. La Pléiade, 1972; etc.

Pierre Brunel, Va-et-vient (Hugo, Rimbaud, Claudel), Klincksieck, 2003.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.