.
-

Ricimer. - Aventurier du Ve siècle ap. J.-C., mort le 20 août 472. Fils d'un chef suève et d'une fille du roi wisigoth Wallia, il fut, durant seize années, le vrai maître de l'Italie. Il s'était distingué sous les ordres d'Aétius, et avait été promu comte. Général au service d'Avitus, il détruisit une flotte vandale sur les rivages de la Corse, et une armée vandale à Agrigente. Après quoi, il se révolta à Ravenne, et, d'accord avec le Sénat romain, renversa l'empereur vaincu et pris à Plaisance (16 octobre 456). Les empereurs de Constantinople prirent alors aussi le titre d'empereurs en Occident; toutefois, Ricimer, qui avait obtenu de Léon le titre de patrice, lui fit reconnaître comme empereur à Rome Majorien (457).

Celui-ci voulant régner par lui-même, il le força à abdiquer et le fit périr (7 août 461); sa créature suivante, Libius Severus (461-465), fut plus docile. On prétend cependant que Ricimer l'aurait fait empoisonner. Il laissa alors l'empire vacant en Occident durant dix-huit mois; puis, sur la demande des Romains, accepta le candidat de Léon I, Anthemius, dont il épousa la fille (467). Puis il se brouilla avec son beau-père et se retira à Milan. L'évêque Epiphane les réconcilia; mais, peu après, Ricimer, qui avait assemblé une armée de Germains, marcha sur Rome, proclamant un nouvel empereur, Olybrius. Au bout de trois mois de siège, il prit la capitale (11 juillet 472), la laissa piller par ses routiers et fit tuer Anthemius. Lui-même mourut quarante jours après.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.