.
-

Richter

Jérémie Benjamin Richter est un chimiste, né en 1762 à Hirschberg en Silésie, mort en 1807, fut essayeur des mines à Breslau (Wroklow) puis attaché à la manufacture de porcelaine de Berlin. On lui doit de savantes recherches sur le palladium, le nickel, le cobalt, la glucine, etc.; mais il a surtout bien mérité de la science par la découverte de la loi des proportions des éléments chimiques, loi formulée depuis par Berzélius; ses recherches sur ce point important sont consignées dans ses Rudiments de Stœchiométrie ou Art de mesurer les éléments chimiques, 3 v. in-8, Breslau, 1792-94.
Ludwig Adrian Richter est un peintre et graveur allemand, né à Dresde le 28 septembre 1803, mort à Dresde le 19 juin 1884. Il était fils d'un graveur sur cuivre, Karl-August Richter. Destiné d'abord à la gravure, qu'il étudia sous son père, il manifesta bientôt des goûts artistiques, qui s'étaient développés par l'étude passionnée de dessins de Chodowiecki. En 1820, il accompagna en France, en qualité de dessinateur, le prince Narischkin et, en 1823, grâce à la générosité du marchand de tableaux Arnold, il put faire le voyage de Rome. Admis dans le groupe d'artistes allemands qui s'étaient assemblés autour de Cornelius et d'Overbeck, il travailla sous la direction du paysagiste Anton Koch et du peintre d'histoire J. Schnorr et produisit un grand nombre de peintures à l'huile sur des sujets empruntés à la nature et à la vie italiennes. 
-
Richter : Mon nid est le meilleur.
« Mon nid est le meilleur », par Ludwig Richter (1869).

Rentré en Allemagne en 1826, Richter se fixa d'abord à Meissen, puis, en 1828, à Dresde où il devint professeur à l'Académie. Dès lors, il se consacra à l'illustration du pays et du peuple saxons, d'abord par la peinture, plus tard par la vignette. C'est d'ailleurs son oeuvre de dessinateur et de graveur sur bois, qui constitue son principal titre de gloire. 

Observateur pénétrant et sympathique de la nature, de l'enfance, des petites gens de la campagne et de la ville, il a prodigué son talent dans l'illustration de livres, tels que les Contes populaires de Musaeus, les Chants scolaires et populaires, le Livre des enfants et les Chants populaires de Scherer, les Hymnes pour les enfants, les Contes de Bechstein, les Veillées, etc. D'autre part, une série de compositions les plus importantes comprend l'Album de Goethe, le Chant de la cloche, le Dimanche, Notre pain quotidien, Images et vignettes, etc., mais surtout le recueil Pour la maison (1858-1861).

Ludwig Richter a, joué le rôle d'un initiateur et influencé, non seulement l'évolution artistique, mais encore l'évolu tion morale de l'Allemagne. Il a donné l'exemple de l'étude sincère de la réalité physique et humaine, de l'interprétation parfois malicieuse, plus souvent naïve, voire émue des gestes de l'enfance et des joies de la famille, enfin de la verve et de la franchise d'exécution. D'autre part, par l'inspiration, le nombre et surtout la diffusion de ses images, il s'est élevé au rang d'éducateur de la jeunesse et de guide de la famille allemandes. (Fr. Benoît).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2013. - Reproduction interdite.