.
-

Rawlinson

Sir Henry Creswicke Rawlinson est un général, diplomate et orientaliste anglais, né à Chadlington (comté d'Oxford) en 1840, mort à Londres en 1895. Il entra fort jeune (1826) au service de la compagnie des Indes; et ne le quitta qu'en 1833, après s'être familiarisé avec les principales langues orientales parlées dans la péninsule, et surtout dans celle du persan moderne. Il fut alors envoyé en Perse (Iran), où il demeura jusqu'en 1840, occupé à réorganiser l'armée du shah dont l'infériorité était notoire et que l'Angleterre avait intérêt à pouvoir opposer un jour à la marche des Russes. Quand cette tâche fut terminée, il fut nommé résident à Kandahar et passa en 1844 à Bagdad en qualité de consul. 

Rawlinson utilisa les loisirs que lui laissaient ses fonctions, tant en Perse qu'en Afghanistan et qu'en Mésopotamie, pour étudier l'archéologie et l'histoire des anciens peuples orientaux qui les avaient habités. De 1839 à 1841, il publia plusieurs mémoires, notamment sur la position de l'ancienne Ecbatane et sur l'ethnographie du Kurdistan; dans le Journal de la Société géographique de Londres. Il s'adonna bientôt au déchiffrement et à l'interprétation des inscriptions cunéiformes dont il copia l'une des principales, la grande inscription trilingue de Bisutun, au prix de mille fatigues et de dangers sans nombre.  C'est lui qui le premier réussit à interpréter entièrement ce document d'une importance historique si considérable, qui restera toujours la base du déchiffrement des inscriptions cunéiformes ninivites et babyloniennes. 
-

Henry Rawlinson.
Henry Rawlinson.

Il s'attaqua ensuite aux inscriptions unilingues découvertes par Layard à Kouyoundjik et à Nimroud, et il consigna le résultat de ses laborieuses recherches dans un mémoire adressé en 1851 à la Société asiatique de Londres sous le titre de : Sur les inscriptions de l'Assyrie et de la Babylonie. La même année, il était élevé au grade de consul général avec le titre de lieutenant-colonel; il rentra en 1855 en Angleterre, et devint l'un des directeurs de la Compagnie des Indes, membre du Parlement (1858), puis membre du conseil des Indes (1858). En 1859, il fut nommé major général et envoyé à Téhéran en qualité de ministre plénipotentiaire,  mais il n'y resta qu'un an et revint en Angleterre ou la ville de Frome l'envoya en 1865 à la Chambre des communes.

Henry Rawlinson fut de nouveau, à partir de 1866, membre du conseil des Indes et président de la Société de géographie de Londres (1871-1873, 1875-1878); il fut élu en 1882 membre étranger de l'Académie des sciences de Vienne à la place de Darwin et en 1887 membre associé de l'Académie des inscriptions et belles-lettres de Paris. Parmi les nombreux travaux de ce savant, les plus importants sont les Inscriptions cunéiformes de l'Asie occidentale (1861-1870), 4 vol. in-fol.), Esquisse de l'histoire d'Assyrie, d'après les documents fournis par lés inscriptions découvertes dans les ruines de Ninive (Londres, 1852), Mémoire sur la publication des inscriptions cunéiforfnes (1855). (E. Blochet).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.