.
-

 
Les rachimbourgs
Les rachimbourgs étaient les assesseurs du comte dans les tribunaux francs. On appelait rachimbourgs (des mots germaniques Ragin = conseil, et Purgjo = caution) ou encore boni homines les hommes qui, dans le mallus (assemblée judiciaire), siégeaient à côté du juge et avaient la fonction spéciale de « dire la loi » et de « trouver le jugement ». 

Le juge (le comte à l'époque mérovingienne) choisissait les rachimbourgs au moment de l'ouverture de l'audience parmi les hommes libres qui composaient l'assemblée; il désignait pour l'assister les plus notables et les plus instruits du droit. Le nombre minimum des rachimbourgs était de sept. Au cas où celui contre qui la sentence avait été prononcée trouvait que les rachimbourgs n'avaient pas jugé suivant la loi, il pouvait les prendre à parti, et s'ils étaient convaincus de faux jugement, ils payaient une amende de 600 deniers. 

Les rachimbourgs assistaient aussi le comte dans les saisies : ils déterminaient la somme due et le nombre des objets à saisir pour équivaloir à cette somme. Charlemagne, dès les premières années de son gouvernement, substitua aux rachimbourgs des scabini ou échevins qui remplissaient les mêmes fonctions d'une façon permanente. (M. Prou)..

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.