.
-

Rabier

Elie Rabier est un philosophe et administrateur, né à Bergerac le 16 septembre 1846. Il commença ses études secondaires au collège de Bergerac et les acheva au lycée Louis-le-Grand, à Paris. Entré à l'Ecole normale supérieure en 1866, il y prit sa licence ès lettres en 1867 et en sortit second agrégé de philosophie en 1869. II débuta aussitôt dans l'enseignement. Chargé d'abord du cours de philosophie au lycée de Montauban, il fut nommé professeur de philosophie au lycée de Tours (janvier 1872) ; puis au lycée Charlemagne, à Paris (octobre 1872). 

Il suppléa Ollé-Laprune dans la maîtrise de conférences de l'Ecole normale supérieure du mois de janvier 1880 au mois d'octobre 1884, date à laquelle il reprit sa chaire au lycée Charlemagne. Mais Elie Rabier ne tarda pas à quitter le professorat pour l'administration de l'enseignement public, devint inspecteur d'Académie en résidence à Paris, puis directeur de l'enseignement secondaire. Cette haute fonction l'a amené à prendre une part considérable dans les réformes qui ont renouvelé l'enseignement secondaire, à la fin du XIXe siècle. 

Rabier a publié une excellente édition classique du Discours de la Méthode de Descartes (Paris, 1877, in-18) et des Leçons de philosophie : 1 ° Psychologie (Paris, 1884, in-8 : 6e éd., 1898) 2° Logique (Paris, 1886, in-8 ; 4e éd., 1899).  Ces leçons, devenues classiques, obtinrent dès leur apparition, un très vif succès, tant auprès des maîtres que des étudiants. Elles se recommandaient, par la clarté, l'abondance et la modernité de l'information, et surtout par un caractère rigoureusement systématique. En psychologie, Elie Rabier reste fidèle à la méthode d'observation interne. Il adopte un point de vue intermédiaire entre le criticisme et l'empirisme pur, et définit la connaissance comme une interprétation de la nature par l'intelligence (Th. Ruyssen).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.