.
-

Prévost-Paradol (Lucien Anatole), littérateur fils d'un officier de marine et d'une actrice du Théâtre-Français; né en 1829. II fit de brillantes études, fut un des élèves les plus distingués de l'École normale, fut couronné par l'Académie française pour un Éloge de Bernardin de Saint-Pierre, et fut, dès 1855, nommé professeur à la Faculté d'Aix. En 1856, il revint à Paris comme rédacteur du Journal des Débats et du Courrier du Dimanche : la distinction de sa plume lui fit une réputation rapide, mais son humeur caustique lui attira les rigueurs de l'administration. En 1869, il fut appelé à remplacer Ampère à l'Académie française. En 1870, sous le ministère Émile Ollivier, il se rallia au gouvernement impérial et fut nommé ministre plénipotentiaire à Washington : à peine arrivé à son poste, il apprit les premiers désastres du pouvoir auquel il venait de s'attacher; cette pensée, jointe, dit-on, à des chagrins personnels, le poussa au suicide (août 1870). Il a laissé plusieurs ouvrages de littérature et de politique : Revue de l'histoire universelle (1854); Rôle de la famille dans l'éducation (1857); Essais de politique et de littérature (1859); Élisabeth et Henri IV (1864); Études sur les moralistes français (1864); la France nouvelle (1868).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.