.
-

Pouillet (Claude Gervais Mathias ), physicien né à Cuzance (Doubs) en 1781, m, en 1868; professa avec éclat aux Écoles normale et polytechnique, à la Faculté des sciences et au Conservatoire des arts et métiers, dont il devint directeur; fut député sous la monarchie de Juillet, et donna sa démission de ses fonctions universitaires après le coup d'État du 2 déc. 1851. II était, depuis 1837, membre de l'Académie des sciences. 
Pouillet, en 1838 à Paris, avec les pyrhéliomètres qu'il avait construits, a trouvé , pour l'intensité de la radiation solaire, le nombre 1,7633. Celui-ci représente, en calories, la valeur de la constante solaire, ou la quantité de chaleur que le Soleil donne en une minute sur une surface d'un centimètre carré, aux limites de l'atmosphère. Il donnerait aussi celte quantité de chaleur si l'air n'absorbait aucun rayon incident.

Pendant son séjour au Cap de Bonne-Espérance, de 1834 à 1838, John Herschel, avec l'actinomètre inventé par son père a trouvé une valeur à peu près identique. Des valeurs de la constante solaire supérieures ont été ensuite obtenues. Ainsi, J.-D. Forbes a trouvé 2,85 en 1842 sur le Faulhorn (Alpes bernoises). (Lebon; 1899).

Il a publié des livres classiques estimés: Éléments de physique expérimentale et de météorologie, 2 vol, in-8, 1856; Notions générales de physique, 1859, et, dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences, de savants travaux sur les paratonnerres, les températures très élevées ou très basses, les nuages, la chaleur solaire, les lois des courants électriques, etc.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.