.
-

Alexandre Polyhistor

Alexandre, surnommé Polyhistor à cause de sa vaste érudition, et Cornelius, parce qu'il avait été affranchi par Cornelius Lentulus, disciple de Cratès, philosophe, géographe et historien grec, né à Milet, selon les uns, et à Coup, en Phrygie, selon Étienne de Byzance. Il vivait à Rome vers l'an 80 av. J.-C. Fait prisonnier dans la guerre de Sylla, en Grèce, il fut amené à Rome et vendu comme esclave à Cornelius Lentulus qui lui confia l'éducation de ses enfants et l'affranchit en l'autorisant à prendre son nom. Le feu ayant pris à sa maison de Laurentum, il périt dans l'incendie et sa femme Hélène se pendit de désespoir. 

Peu d'hommes, dit Eusèbe, ont réuni autant d'érudition et de talent qu'Alexandre Polyhistor. Il avait écrit quarantedeux ouvrages dont il ne nous reste que quelques fragments peu importants. Étienne de Byzance cite ses Traités sur la Bithynie, la Carie, la Scarie, la Syrie, l'île de Chypre, l'Egypte, la Paphlagonie, la Lybie, le PontEuxin t l'Europe. Athénée fait mention d'une Description de la Crète et Plutarque d'une Histoire des musiciens phrygiens. Diogène Laërce lui attribue deux ouvrages intitulés De l'ordre dans lequel les philosophes se succèdent et Commentaires sur Pythagore. Clément d'Alexandrie, qui nomme ce dernier ouvrage Symbole de Pythagore, fait mention d'un Traité sur les Juifs dont on trouve des extraits dans le Syncelle et qu'Eusèbe a reproduits dans sa Préparation évangélique (IX, ch. XVII}. Pline cite souvent Alexandre Polyhistor et saint Cyrille, dans son livre contre Julien, rapporte ses opinions sur le déluge et la tour de Babel. Suidas cite également cinq livres sur la ville de Rome.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.