.
-

Le Pô
Le , en latin Padus, et plus anciennement Eridanus, dit aussi jadis Bodincus pendant la première partie de son cours; le plus grand fleuve de l'Italie, arrose la région septentrionale de cette contrée, qu'il coupe de l'Ouest à l'Est en deux parties (dites chez les anciens Gaule Cispadane et Gaule Transpadane), et dont il reçoit presque toutes les eaux. Il prend sa source au mont Viso, sur la frontière de la France (Hautes-Alpes) et de la Haute-Italie (province de Saluces), arrose Carignan, Turin, Casal, Plaisance, Crémone, Guastalla, et se jette dans l'Adriatique après un cours de 675 kilomètres, par 2 branches principales, le Pô-della-Maestra et le Pô-di-Goro, et par 7 autres bouches plus petites. Il reçoit : à droite, le Tanaro, la Scrivia, la Trebbia, le Taro, la Lenza, le Crostolo, la Secchia, le Panaro, et le Reno; à gauche, la Doria Riparia, la Stura, la Doria Baltea, la Sesia, le Tessin, I'Aoda, l'Oglio, le le Mincio, et vers la fin de son cours communique avec l'Adige par plusieurs bras. Le Pô est sujet à de fréquents débordements : aussi est-il depuis Plaisance resserré entre des digues dont les plus anciennes remontent, dit-on, aux Étrusques; les Français, pendant leur courte domination en Italie, ont fait aussi des travaux pour encaisser son lit et contenir son cours. Les masses de sable qu'il charrie exhaussent son lit, ce qui en rend la navigation très difficile.
Le Pô a donné quelque temps son nom à 3 départements français : le Hautt-Pô, chef-lieu Crémone, formé en 1797 d'une partie du duché de Milan, et compris dans la République cisalpine, puis dans le Royaume d'Italie; le Pô, chef-lieu Turin, entre ceux du Mont-Blanc et de la Doire au Nord, de Marengo à l'Est, de la Stura au Sud, des Hautes-Alpes à l'Ouest, formé d'une partie du Piémont, et compris, de 1801 à 1814, dans la République, puis dans l'Empire français; le Bas-Pô, ch.-lieu Ferrare, entre ceux de la Brenta et de l'Adriatique au Nord, et du Reno au Sud, formé en 1797 d'une partie des États de l'Église, et compris dans la République cisalpine, puis dans le Royaume d'Italie.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.