.
-

Picavet (François Joseph), philosophe et érudit né à Petit-Fayt (Nord), le 17 mai 1851, mort en 1921. II fit ses études à l'école normale primaire de Douai (1867-70) et fut instituteur de 1870 à 1876. Doué d'une volonté et d'une force de travail peu communes, Il entreprit et acheva seul, durant ses premières années d'enseignement, ses études classiques, et conquit successivement l'agrégation de philosophie (1882) et le doctorat ès lettres (1890). Il professa la philosophie aux collèges de Fontenay-le-Comte (1877-1878) et d'Auxerre (1878-82), au lycée Louis-le-Grand (1884), au collège Rollin (1890) . Il a spécialement consacré sa féconde activité aux questions d'érudition philosophique. Sa thèse française, les Idéologues français (Paris, 1891, in-8), a mis en lumière la période de transition, confuse et mal connue, entre le XVIIIe et le XIXe siècles. Nous citerons de lui, entre autres publications : Mémoire sur le scepticisme (1884); l'Histoire de la philosophie, ce qu'elle a été, ce qu'elle peut être (1888); La Mettrie et la critique allemande (1888); Maine de Biran de l'an IX à l'an XI (1889); en outre, un Manuel classique d'instruction morale et civique (Paris, 1888, 2e éd. 1896, in-8); une traduction de la Critique de la raison pratique de Kant (Paris, 1888); un certain nombre d'éditions classiques avec notes et introduction et un très grand nombre d'articles, mémoires, comptes rendus critiques, notamment dans la Revue philosophique, la Revue de l'histoire des religions, la Grande Encyclopédie, la Bibliothèque de l'École des hautes études, etc. Il fut à partir de 1897 rédacteur en chef de la Revue internationale de l'enseignement et directeur de la Bibliothèque internationale de l'enseignement supérieur à partir de 1898. A l'École des hautes études, où il fut nommé en 1888, il s'occupa de l'histoire de la philosophie scolastique. (Th.Ruyssen).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.