.
-

Philippe IV. - Roi d'Espagne, fils de Philippe III, lui succéda en 1621, âgé de 16 ans. Incapable comme son prédécesseur, il fut pendant la plus grande partie de son règne sous la tutelle de son premier ministre le comte d'Olivarès. La guerre, reprise contre les Provinces-Unies, fut heureuse pour lui jusqu'en 1628, grâce au talent de Spinola; mais depuis lors elle devint désastreuse, et la Hollande fut définitivement perdue pour l'Espagne. Ce prince s'engagea ensuite dans la lutte de la maison d'Autriche contre Richelieu, et y perdit plusieurs provinces : le Portugal secoua le joug (1640), la Catalogne se souleva et se donna au roi de France Louis XIII (1641); Naples, soutenue par le duc de Guise, fut sur le point échapper à l'Espagne (1647); enfin Philippe se vit obligé de reconnaître l'indépendance des Provinces-Unies par le traité de Munster (1648). Découragé de tant de revers, il signa le traité des Pyrénées, par lequel il cédait à la France le Roussillon, l'Artois, 14 villes de la Flandre et du Hainaut et tous ses droits sur l'Alsace (1659); ce traité fut cimenté par le mariage de l'infante Marie-Thérèse avec Louis XIV. Il mourut en 1665, après un règne de 45 ans, qui fut presque constamment malheureux. Son fils Charles II lui succéda.
-
Portrait de Philippe IV, par Velazquez.
Philippe IV, roi d'Espagne. 
(Tableau de Velazquez, Turin).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.