.
-

Philippe Ier, dit le Beau, chef de la maison autrichienne qui régna sur l'Espagne, était fils de l'empereur Maximilien et de Marie de Bourgogne. Il porta d'abord le titre d'archiduc d'Autriche, devint en 1482 souverain des Pays-Bas du chef de sa mère, et acquit des droits sur le trône de Castille par sa femme, Jeanne la Folle, fille de Ferdinand, roi d'Aragon, et d'Isabelle, reine de Castille. Il avait épousé cette princesse en 1496 : l'infant don Michel, héritier de la couronne de Castille, étant mort peu de mois après, il fut, ainsi que Jeanne, déclaré héritier présomptif des deux couronnes, par les États de Tolède et de Saragosse. En 1504, à la mort d'Isabelle, il fut, malgré les intrigues de Ferdinand, qui voulait obtenir la régence, proclamé roi de Castille. Il chercha d'abord à se rendre populaire et adoucit les rigueurs de l'Inquisition; mais bientôt il mécontenta ses sujets en déposant les fonctionnaires castillans pour donner leurs places à des Flamands et en voulant faire enfermer comme folle Jeanne sa femme, dont la raison était égarée par la jalousie. Ses débauches et son intempérance abrégèrent sa vie : il mourut en 1506, à 28 ans. Il laissa 2 fils, Charles-Quint et Ferdinand, qui tous deux furent empereurs.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.