.
-

Philippe Arrhidée, fils naturel de Philippe II de Macédoine, et frère d'Alexandre, était dans un état d'imbécillité causé, dit-on, par un poison que lui aurait donné la reine Olympias, dans la crainte qu'il ne fût préféré à son fils Alexandre. Il fut néanmoins proclamé roi de Macédoine à la mort du conquérant, conjointement avec un fils de ce prince, l'an 323 av. J.- C.; mais il n'eut que l'ombre de la royauté Perdiccas avait seul la puissance. Il fut mis à mort par Olympias au bout de 7 ans. Ce prince avait épousé Eurydice.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.