.
-

Personnalisme. - Nom donné par le philosophe Charles Renouvier à la dernière forme de sa doctrine.  Le rénovateur du kantisme, dans son livre le Personnalisme (1903), a voulu, à la fin de sa carrière, donner un nom à son système et justifier en même temps ce nom très significatif : le personnalisme. 

A tous les phénomènes de la nature. il a donné comme explication dernière l'exercice de la force ou énergie intime dont l'action volontaire nous révèle l'existence, et cet appel à une cause psychique a entraîné l'admission d'une hypothèse déjà émise par Leibniz, celle de l'harmonie préétablie entre principes derniers d'appétition et de volition. Ainsi, Renouvier a été amené à admettre une cause suprême, un créateur de l'harmonie entre personnalités distinctes. L'ouvrage sur le personnalisme a donc pour principal objet l'exposé d'une hypothèse cosmogonique et eschatologique.

Croyance en une création suivie d'une chute morale entraînant décadence sociale et ruine cosmique, croyance en une régénération et une restauration finale du royaume des personnalités bienheureuses, du règne des bonnes volontés : tel est le fond de la doctrine personnaliste.

.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.