.
-

Pépin de Landen

Pépin de Landen, ou Pépin le Vieux, ancêtre des Carolingiens, mort, en 639, , maire du palais en Austrasie sous Clotaire II, sous Dagobert I et pendant la minorité de Sigebert II,

Il appartenait à une famille puissante dont les propriétés étaient situées entre la Meuse et la Moselle, et dans la Hesbaye. Le surnom de Landen n'a été attribué à Pépin qu'à une époque fort avancée du Moyen âge, du nom d'une villa où la tradition plaçait sa sépulture. 

Il fut avec Arnulf, évêque de Metz, le chef de la conjuration qui, en 613, renversa Brunehaut et appela la roi de Neustrie, Clotaire II, en Austrasie. Il devint maire du palais en 615 et, à ce titre, gouverna l'Austrasie jusqu'à sa mort; cependant il partagea le pouvoir d'abord avec Arnulf, puis, après que Dagobert eut assigné le royaume d'Austrasie à son fils Sigebert, en 634, avec Cunibert, archevêque de Trèves

Après sa mort, la mairie du palais fut attribuée à un certain Otto, puis à Grimoald, fils de Pépin. Il avait épousé Itta, qui fonda le monastère de Nivelle, où elle se retira, et dans lequel la suivit sa fille, sainte Gertrude, qui en devint abbesse en 651. Une autre fille de Pépin, Begga, épousa Ansegise, fils d'Arnulf, et l' un des principaux officiers de Sigebert II (union d'où naquit Pépin d'Héristal). (M. Prou).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2014. - Reproduction interdite.