.
-

Le Peï-Ho
Le Peï-Ho «Fleuve du Nord » ou Paï-ho « fleuve Blanc » est un fleuve de la Chine, qui se jette dans le golfe de Tchi li, après un cours de 556 km. durant lequel il traverse trois fois la Grande Muraille et passe à 20 kilomètres Sud-Est de Pékin. Il est formé près de Mi yun de la réunion du Tong ho, qui vient des environs de Siuen hoa, et du T'chhao ho, dont la source est au Sud de Dolon nor; de Mi yun à Thong tcheou, il coule du Nord au Sud sous le nom de Lou ho; à partir de Thong tcheou, il tourne au Sud-Est et devient important pour la navigation; en effet, de Thong tcheou à Thien tsin, il fait partie du systèmé de communication appelé Canal impérial. Le Peï-Ho gèle tous les hivers, environ depuis le commencement de décembre jusqu'à le fin de février; il roule une quantité considerable de limon (2.300.000 m3. par an), d'où formation d'une barre, déplacement constant du chenal et grands embarras pour la navigation.

Sur la rive gauche, le bassin du Pei ho est peu étendu, étant limité de près par ceux du Ning ho ou Ki yun ho, qui se jette dans le golfe à une petite distance du Pei ho, et du Loan ho ou Chang tou ho, qui vient de la région de Dolon nor. Mais sur la rive droite, avec le Hoen ho qui vient de la région de Ta thong, le Han tho ho qui vient du Oou thai chan et passe à Tcheng ting, enfin le Lao tchang ho qui vient de Lou ngan, il comprend tout l'Ouest du Tchi li, une partie du Chan si et une petite portion du Ho nan. Dans la basse plaine d'alluvions qui s'étend de la bouche du Loun ho à celle du Huanghe (Hoang Ho), les rivières changent souvent de cours, et l'hydrographie est des plus compliquées. En dehors des régions alluviales, on trouve des dunes de sable, du loess et, dans les montagnes, des formations calcaires et de la houille (Mei ling, Thai ngan, Khai phing). (M. Courant).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.