.
-

Oxenstierna (Axel, comte d'), né dans l'Upland en 1583, fut d'abord destiné à la carrière de pasteur protestant, et montra toujours un grand zèle pour la propagation du luthéranisme. Il fut chargé par Charlés IX, roi de Suède, d'une mission à le cour de Mecklembourg en 1606, et entra en 1608 au sénat, où treize de ses ancêtres avaient siégé consécutivement. Nommé chancelier de Suède, lorsque Gustave-Adolphe parvint au trône, il négocia d'abord la paix entre la Suède et le Danemark, et conclut en 1617 le traité avantageux de Stolbova avec la Russie. Il accompagna en 1622 en Livonie son souverain marchant contre la Pologne, et fut gouverneur général de la Prusse occupée par les armées suédoises. Il avait été appelé sur le théâtre de la guerre en Allemagne par Gustave-Adolphe, lorsque ce prince fut tué à Lutzen en 1632. Ne se laissant pas décourager par cette perte, il se fit reconnaître directeur de la ligue protestante dans un congrès à Heitbronn. Il alla en France et en Hollande, pour obtenir l'appui de ces deux puissances. Après la défaite de son parti à Noerdlingen en 1634, il parvint à le sauver de sa ruine. Rentré en Suède en 1636, il fut l'un des cinq tuteurs de la reine Christine, et gouverna le royaume jusqu'à la majorité de cette princesse. Il fut aussi nommé chancelier de l'université d'Upsala. Il s'efforça sans succès de dissuader la reine de son projet d'abdication, et mourut en 1654. II écrivait également bien en latin et en suédois.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.