.
-

Ojeda ou Hojeda (Don Alonzo de). - Aventurier né à Cuenca (Espagne) vers 1465, mort au commencement du XVIe siècle. Il fut un des premiers qui découvrirent l'Amérique : lieutenant de Christophe Colomb, il fut plus tard le compagnon d'Amérigo Vespucci et le chef de Pizarro et de Cortez. Elevé chez le duc de Medinaceli, il se signala par un courage exceptionnel dans les guerres contre les Maures. Il fit partie des aventuriers recrutés par Colomb pour son deuxième voyage (25 sept. 1493); le 22 novembre, le bateau aborda dans la baie de Samara, à la pointe Est d'Hispaniola : Colomb apprit là le massacre des soldats qu'il avait laissés à La Navidad à son premier voyage et résolut d'envoyer un détachement commandé par Ojeda dans l'intérieur de l'île. Ojeda partit avec quinze cavaliers et atteignit Cibao après six jours de marche au Sud ; en avril 1494, il fit une expédition sur les bords du Rio del Oro et s'empara par la ruse de Caonabo, un des caciques des Caraïbes.

Ojeda se brouilla peu de temps après avec Colomb et revint en Espagne intriguer contre lui auprès de l'évêque de Badajoz, Fonseca, son protecteur; puis il arma quatre vaisseaux et partit avec un des armateurs, Amerigo Vespucci, le 20 mai 1499; après vingt-sept jours de traversée, il découvrit le continent américain et aborda à un endroit qu'il appela Venezuela (Petite-Venise, parce que les habitations étaient bâties sur pilotis); il suivit la côte pendant 80 lieues, jusqu'au golfe du Paria, puis, guidé par les cartes de Colomb, atteignit le cap de la Vela; en septembre 1499, il aborda à Yaquimo. Colomb, inquiet de son débarquement, envoya un de ses capitaines pour voir Ojeda: celui-ci ne put réaliser son intention qui était de déloger Colomb de Santo-Domingo (Haïti) et revint à Cadix (février 1500), où il vendit de nombreux esclaves pris pendant son voyage.

En 1501, Ojeda et Vespucci repartirent de Cadix et abordèrent dans le golfe d'Uraba : Ojeda fut emprisonné par ses matelots et enfermé à Yaquimo. En 1508, il reparaît et obtient le gouvernement d'une province appelée Nueva-Andalucia : Ojeda reprit la mer avec 300 hommes parmi lesquels se trouvait Francisco Pizarro; Cortez, malade, c'était engagé dans l'expédition; mais ne put la suivre. Après des aventures diverses et des revers considérables, il fonda San Sebastian, puis débarqua à Cuba où les naturels détruisirent sa bande. Revenu à Hispaniola, il ne survécut pas à ses fatigues et fut inhumé dans l'église des Franciscains de Santo-Domingo. (Ph. B).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.