.
-

Ocagne (Philbert Maurice d'), mathématicien né à Paris le 26 mars 1862, issu d'une vieille famille normande, fixée à Paris au XVIIIe siècle. Son père, Mortimer d'Ocagne, a publié un ouvrage remarqué, les Grandes Écoles de France, sur l'organisation de l'enseignement supérieur. Entré à l'Ecole polytechnique en 1880, Maurice d'Ocagne en est sorti dans le corps des ponts et chaussées. Il est à partir de 1898 attaché au service du nivellement général de la France, répétiteur à l'Ecole polytechnique et professeur à l'Ecole des ponts et chaussées.

Il a été deux fois lauréat de l'Académie des sciences : en 1892 (prix Leconte), pour sa Nomographie; en 1894 (prix Dalmont), pour l'ensemble de ses travaux mathématiques. Ceux-ci, d'une grande diversité, ont, paru dans de nombreux recueils spéciaux, notamment dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences, le Journal de l'Ecole polytechnique, les Nouvelles Annales de mathématiques, l'American Journal of Mathematics, etc.

Il y a lieu de citer ses études sur les invariants algébriques, sur les suites récurrentes, sur la probabilité des erreurs, sur de nouveaux systèmes de coordonnées et sur la géométrie infinitésimale. Mais son oeuvre capitale est la création du corps de doctrine, appelé par lui Nomographie, concernant la représentation graphique des lois mathématiques à plusieurs variables. Ocagne fut l'un des premiers instigateurs du Répertoire bibliographique des sciences mathématiques; désigné par le congrès international de 1889, parmi les cinq Français devant faire partie de la commission permanente de cette oeuvre, il y a rempli les fonctions de secrétaire pendant plusieurs années.

Sous le pseudonyme de Pierre Delix, il a produit quelques essais littéraires, et notamment une comédie en un acte, la Candidate, qui a eu plus de cent représentation à Paris au théâtre Cluny (1888-89).

Ses principaux ouvrages, publiés séparément, sont Coordonnées parallèles et axiales (1885); Nomographie; les Calculs usuels effectués au moyen des abaques (1891); le Calcul simplifié par les procédés mécaniques et graphiques (1894) ; Cours de géométrie descriptive et de géométrie infinitésimale professés à l'Ecole des ponts et chaussées (1896). (C. A. L.)

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.