.
-

Osman-Digna (Georges Nisbet, dit), c.-à-d. le Barbu (dikn, barbe). Chef soudanais, né à Rouen en 1836 de parents français qu'il suivit à Alexandrie en 1849. Sa mère, devenue veuve, se remaria à un commerçant musulman du nom d'Osman et fit élever son fils dans la religion musulmane. Il passa par l'école militaire du Caire, fut emmena par son beau-père (mort en 1865) à Souakin, où il s'adonna au commerce de denrées et d'esclaves. Il devint l'un des personnages les plus influents de Souakin et, en 1882, s'associa à l'insurrection d'Arabi Pacha, son ancien camarade. Les cheikhs du Soudan oriental le prirent pour chef, et il reconnut le Mahdi (La Nubie et le Soudan oriental). Il combattit intrépidement le Anglo-Egyptiens, perdit le bras gauche à la suite d'une blessure. Ses exploits les plus frappants furent accomplis en 1887-88 auprès de Suakin où il s'était fortifié près de Tokar; il ne fut délogé par les Anglais de Grenfell qu'au prix de pertes cruelles. (A.-M. B.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.