.
-

Florence Nightingale

Florence Nightingale, née le 12 mars 1820 à Florence, morte à Londres le 13 août 1910. Elle étudia la chirurgie et la médecine, dirigea et organisa à ses frais l'hospice de Harley-Street, à Londres. Puis, en 1854,  au moment de la guerre de Crimée (1854-1855), elle réunit une quarantaine de dames et s'embarqua avec elles pour l'Orient et se rendit à Scutari (Uskudar), où se trouvaient les hôpitaux anglais. De Scutari, elle passa à Balaklava, où elle organisa le service de l'hospice, fut atteinte par le choléra et continua, après sa guérison, de rester à son poste jusqu'à la fin de la guerre. Lady-in-chief (supérieure générale) du service sanitaire dans l'armée anglaise, elle  se rendit célèbre par son dévouement pour les blessés. 
-
Florence Nightingale.
Florence Nightingale (1820-1910).

De retour en Angleterre, Florence Nightingale,  reconnue pour ses qualités d'organisatrice, prit la direction d'une institution établie pour former des infirmières et des gardes-malades. Elle peut être, en réalité, considérée comme l'inspiratrice des règlements internationaux relatifs aux blessés, qui furent tour à tour d'abord appliqués pendant la guerre civile des Etats-Unis et pendant la guerre franco-allemande de 1870. 

Ses oeuvres et ses écrits (notamment : Notes sur des sujets concernant la santé, et l'efficacité de l'administralion hospitalière de l'armée anglaise; Notes sur les hôpitaux; Notes sur les soins à donner aux malades) eurent une part prépondérante dans le mouvement d'opinion qui aboutit à la création de la Croix-Rouge. 

Ses fondations pour la protection de l'enfance, pour la formation technique et morale des infirmiers et des nourrices, lui valurent, avec une immense popularité, les hautes récompenses du gouvernement britannique, et particulièrement l'ordre du Mérite accordé en 1907, et dont aucune autre femme avant elle n'a été titulaire. Le 16 mars 1903, la municipalité londonienne lui décerna le diplôme de bourgeoise honoraire de la cité de Londres, que la baronne Burdett-Conts, seule, avait juqu'alors obtenu. A cette occasion, elle demanda que le prix du coffret traditionnel renfermant le brevet fût remis à l'hôpital des Dames invalides, et n'accepta qu'un écrin en bois.

Dotée d'extraordinaires facultés d'organisation, d'énergie et de persévérance, elle consacra jusqu'à sa mort une activité dévorante et un désintéressement inépuisable aux institutions qu'elle avait fondées ou inspirées. La population anglaise multiplia les témoignages d'admiration et de douleur pendant ses funérailles, qui eurent presque le caractère d'un deuil national. (P. K).
-

Florence Nightingale à Scutari.
La Dame à la lampe. Florence Nightingale 
à Scutari en 1854. Tableau de Henrietta Rae.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2014. - Reproduction interdite.