.
-

Les îles Nicobar

8.0° N, 93.3° E
Les îles Nicobar (sanscrit Nakkawâram, malais Poulo-Sembilang = les Neuf-Iles) sont un archipel de l'Océan Indien dépendant de l'Inde, dont elle forment, unies aux îles Andaman un territoire d'outre-mer. Elles se situent sur l'alignement qui relie Sumatra au Pégou, au Sud-Est de la mer du Bengale, au Nord-Ouest de la pointe Nord de Sumatra, au Sud des îles Andaman, dont les sépare le Canal du Dixième degré. Les îles Nicobar ont 1772 km². Elles comprennent 19 îles, dont 10 principales, réparties en trois groupes : celui du Nord formé de Kar-Nicobar (147 km²) et deux îlots; celui du centre, de Kamorta (208 km²), 6 autres îles et 2 îlots ; celui du Sud formé du Petit-Nicobar (168 km²), Grand-Nicobar (874 km²) et 6 îlots. Le détroit de Sombrero sépare les groupes du centre et du Sud.

Les îles Nicobar sont, comme les Andaman, formées de trias alpin; grès analogue au flysch, schistes argileux injectés de serpentine et des plus récentes assises cénozoïques, d'où jaillissent des sources de pétrole; des récifs coralliaires les enveloppent. Celles du Nord sont basses, couvertes de cocotiers, peu fertiles; celles du Sud sont hautes (720 m a Grand-Nicobar), revêtues de forêts tropicales caractérisées par le palmier Orania. Le climat est chaud, humide, il tombe 2,50 m d'eau par an; le sol est marécageux; de mai à juillet sévissent de redoutables orages.

Histoire des îles Nicobar. - Les îles Nicobar furent occupées en 1756 par le Danemark, dénommées îles Frédéric; la colonie du Nouveau-Danemark, fondée à Kar-Nicobar, s'éteignit par la mort des immigrants. En 1846, une seconde tentative fut faite à Kamorta. Les expéditions scientifiques de la Galathea (danoise, 1847) et de la Novara (autrichienne, 1858) explorèrent les îles Nicobar. En 1856, le Danemark abandonna l'archipel que l'Angleterre occupa en 1869 et rattacha aux îles Andaman; une colonie pénitentiaire, fondée à Nankauri (Kamorta), fut évacuée en 1890. Les îles ont ensuite suivi le destin de l'Inde, indépendante depuis 1947. 
Les habitants des îles Nicobar qu'on rapproche des Papous, mais aussi des Malais, ont la peau brune tirant sur le cuivre. Ils habitent des cases élevées sur pilotis. Leur langue, où dominent les nasales et les gutturales, diffère tellement d'une île à l'autre qu'ils se comprennent péniblement. Elle se rapproche de celles de Malaisie et de la péninsule indochinoise. Chaque homme adopte pour sien un nom commun, qui, après sa mort, devient néfaste et disparaît de l'usage. L'écriture est inconnue. La pêche est la principale ressource avec l'exportation des noix de coco; les seuls animaux domestiques sont les poules, les chiens, les porcs. On recueille aussi et on vend au dehors des nids d'hirondelle, du trépang, de l'écaille. (A.-M. B.).
-
Carte des îles Nicobar.
Les îles Nicobar. Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.