.
-

Nemania

Nemania ou Nemanja. - Dynastie serbe fondée par Etienne (ou Stéphane) Nemania, qui régna de 1169 à 1371, époque la plus brillante de l'histoire serbe. En 1169, Etienne Nemania avait réussi à battre ses frères, qui avaient provoqué la guerre, et devint seul maître de la Rascie, cette province étant divisée jusque-là entre lui et ses trois frères, qui tous reconnaissaient l'autorité de leur frère aîné Prvoslav, qui était à son tour vassal de l'empire d'Orient. Par ce fait, Nemania (Etienne I) se débarrassa de la suzeraineté de cet empire, qui avait soutenu ses frères. Durant son règne (1169-1196), il avait groupé, autour de la Rascie. Hum et Treligné (Herzégovine), Zeuta (Monténégro) avec d'autres pays et plusieurs villes sur l'Adriatique (Cattaro, Dulcigno, etc.), qu'il avait pris sur les Grecs. Il portait le titre de grand zoupan, et abdiqua en 1196 en faveur de son fils cadet Etienne. A son aîné, il avait donné les pays maritimes; il mourut moine, sous le nom de Siméon, en 1199. 

Etienne II, le fils cadet d'Étienne Nemania avait embrassé la carrière religieuse, et il couronna l'édifice élevé par son père. Il obtint du patriarche (qui avait quitté Constantinople pour Nicée) l'indépendance de l'Église serbe (1219), et la couronne royale d'Innocent III pour son frère Etienne, qui, étant couronné le premier de cette dynastie, porta l'épithète de Prvoventchani (1220). Jusqu'à l'avènement de cette dynastie, les Serbes n'avaient pu réussir à former l'unité nationale ni à s'émanciper définitivement de la suzeraineté de l'empire byzantin. Etienne Nemanïa avait fait un grand progrès dans cette voie, et ses héritiers avaient presque réalisé ce projet, seule la république de Raguse [Dubrovnik] et Bosnie avec quelques pays adjacents restèrent sous la suzeraineté des rois de Hongrie.

Le plus grand prince de cette dynastie fut Étienne Douchan Ouroch IV (1331-1355), qui prit le premier le titre d'empereur (tsar) des Serbes (1315). Son vaste empire embrassait quelques provinces habitées par des Albanais, Grecs et Bulgares (Albanie, Epire, Étolie, Acarnanie, Thessalie, Macédoine orientale avec une partie de la Thrace); c'est pourquoi, outre le nom des Serbes, on voit figurer, dans ses titres, les noms de ces peuples. Il s'intitulait mène quelquefois empereur des Romains. La décadence commença tout de suite après sa mort. Son fils, Ouroch V (mort en 1371), empereur et dernier prince de cette dynastie, n'était pas capable d'imposer son autorité à ses puissants vassaux, qui formèrent ainsi des Eats indépendants, ce qui contribua dans une large mesure à faciliter l'invasion des Turcs. (M. Gavrilovitch).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.