.
-

Naudé (Philippe), mathématicien et théologien né à Metz le 28 décembre 1654, mort à Berlin le 7 mars 1729. Il appartenait à la religion réformée et gagna, après la révocation de l'édit de Nantes, Saarbruck, puis Berlin, où il professa les mathématiques (1701) dans divers établissements, en dernier lieu à l'Académie des princes (1704).  Il fut ainsi professeur de mathématiques des jeunes princes de Brandebourg. Il était depuis 1704 membre de l'Académie des sciences

On a de lui, outre des mémoires parus dans les Miscellan. Berolin. et le Diariurn gallicumGeometrie zum Gebrauch der Fürster Academie (Berlin, 1704, in-4); Gründe des Messkunst (Berlin, 1706, in-4); la Souveraine perfection de Dieu, (Amsterdam, 1728, 2 vol. in-1 2), ouvrage dirigé contre Bayle; Gründliche Untersuchung der mystischen Theologie (Zerbst, 1713, in-12); Traité de la justification (Leyde, 1736, in-12).

Naudé (Philippe), né en 1684, mort en 1743, fils du précédent. Son père l'avait d'abord destiné à état ecclésiastique, s'appliqua comme lui aux mathématiques, le remplaça dans sa chaire et devint en 1708 membre de l'Académie des sciences de Berlin, en 1714 membre de la Société royale de Londres. Il a publié dans les recueils spéciaux d'importants mémoires de mathématiques et écrit un commentaire des Principes de Newton.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.