.
-

NGC 6543, l'Oeil de Chat

Nébuleuse planétaire- Dragon

NGC 6543 : l'Oeil de Chat
Vue d'ensemble de NGC 6543.
Source : heic; Crédit : Nordic Optical Telescope et Romano Corradi (Isaac Newton Telescopes, Espagne).
NGC 6543 = l'Oeil de Chat est une nébuleuse planétaire de magnitude 8,80 et de faible diamètre angulaire, distante de 3000 années-lumière et située actuellement tout près du pôle nord écliptique. La magnitude de son étoile centrale est de 11. L'enveloppe gazeuse que constitue cette nébuleuse a une vitesse d'expansion d'une quarantaine de kilomètres par seconde et a un diamètre de 3 années-lumière environ. Elle est formée d'immenses quantités de gaz expulsées depuis 50 000 ans ou davantage par l'étoile centrale au cours de diverses épisodes, espacés d'environ 1500 ans.

NGC 6543
Zoom sur la région centrale de NGC 6543.
Crédit : NASA, ESA, HEIC, et The Hubble Heritage Team (STScI/AURA)
R. Corradi (Isaac Newton Group of Telescopes) et Z. Tsvetanov (NASA).

Les images de la nébuleuse publiées en septembre 2004 montrent l'extraordinaire complexité de ses régions centrales. On distingue des coquilles concentriques, des jets bipolaires, projetant du gaz à grande vitesses, et à l'origine de la formation de nodosité brillantes, ainsi qu'un réseau compliqué de bulles imbriquées. Cette structure traduit pense-t-on généralement les phases par lesquelles est passée la formation de la nébuleuse depuis plusieurs dizaines de milliers d'années, mais ce passé n'est pas facile à déchiffrer. 

L'intervalle de 1500 ans révélé par les coquille concentriques laise supposer, par exemple, que les éjections de l'étoiles centrales pourraient être reliées à un cycle magnétique (comparable au cycle undécennal du Soleil). Mais il se pourrait aussi que cela corresponde à la période orbitale d'un compagnon (Les étoiles doubles). Celui-ci se rapprochant périodiquement de l'étoile principale déstabiliserait alors son enveloppe et provoquerait les expulsions de matière. Selon certains astronomes, il n'y aurait eu en fait aucun épisode d'éjection, l'expulsion de matière étant régulière : les formes apparaissant dans la nébuleuse seraient dans ce cas tardives, et les mécanisme impliqués dans ce modelage encore à élucider.

NGC 6543
Très gros plan sur la région centrale de NGC 6543.
Crédit : NASA, ESA, HEIC, et The Hubble Heritage Team (STScI/AURA), etc.

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.