.
-

Marc Antoine Muret

Marc Antoine  Muret est un érudit, né à Muret près de Limoges en 1526, mort à Rome en 1585, professa à Auch, à Poitiers, à Bordeaux, où il compta Montaigne au nombre de ses élèves, enfin au collège du Cardinal-Lemoine, à Paris. Il ouvrit dans cette ville un cours de droit civil, se fit une réputation prodigieuse et se vit recherché par les savants les plus célèbres de L'époque; Scaliger, Lambin, Turnèbe

Accusé d'hérésie et de moeurs dépravées, il fut enfermé au Châtelet, Mis en liberté, il se retira à Toulouse, où il fut l'objet de nouvelles poursuites. Il se rendit alors à Rome où il changea de conduite et se fit prêtre; il y professa la philosophie, le droit civil, la théologie. Il vécut dans l'intimité du cardinal Hippolyte d'Este, et fut pourvu par le pape de riches bénéfices.

Marc Antoine Muret a laissé des Notes sur plusieurs auteurs anciens, des Harangues, des Poésies et des Épîtres, des traductions d'auteurs grecs, et un recueil de Variae lectiones, qui a beaucoup contribué à épurer les textes anciens. Il écrivait le latin avec une rare élégance. Ses Oeuvres ont été réunies à Vérone, 1727-1730, 5 v. in-8, à Leyde, 1789, 4 v. in-8, par Ruhnkenius, et à Leipzig, 1834, par Frotecher. 

On raconte que, pendant qu'il fuyait de France, Muret tomba gravement malade à son arrivée en Italie et fut conduit à l'hôpital : là deux médecins délibéraient près de lui sur le traitement à suivre à son égard, et, le prenant pour un homme illettré, se disaient en latin : Faciamus periculum in anima vili; mais Muret s'écria aussitôt : An vilis anima pro qua mortuus est Christus? et il sortit au plus vite de ce lieu.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.