.
-

Montanari (Geminiano), astronome né à Modène le 1er juin 1633, mort à Padoue le 13 octobre 1687. Il fut d'abord avocat à Florence, puis professa quelque temps la philosophie à Vienne. Mais l'étude des mathématiques et de la physique l'avait toujours passionné; il s'y adonna bientôt entièrement et, devenu astronome du grand-duc de Toscane, puis mathématicien du duc Alphonse IV de Modène, obtint en 1664 la chaire de mathématiques de l'université de Bologne, d'où il fut appelé en 1679 à la nouvelle chaire d'astronomie et de météorologie créée pour lui à l'université de Padoue. Savant fort érudit et observateur de premier ordre, il s'est principalement signalé par ses travaux sur les étoiles variables; c'est lui, notamment, qui a découvert en 1669 les variations d'éclat d'Algol (Bêta Persei). Ses ouvrages sont très nombreux. Il a laissé en outre beaucoup d'ouvrages inédits. Il a collaboré aux éphémérides célestes de Cornelio Malvasia. (L. S.)


En bibliothèque - Les plus importants de ses ouvrages sont : Pensieri fisico matematici (Bologne, 1667, in-4); la Livella diottrica (Bologne, 1674, m-4), Manualetto de' bombisti (2e édit., Vérone, 1682, in-4); l'Astrologia convinta di falso (Venise, 1685, in-4).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.