.
-

Montagne (Édouard Charles Philippe), littérateur né à Paris le 18 août 1830. Il débuta dans les lettres comme auteur dramatique et fit jouer successivement : Dans une île déserte (Ambigu-Comique); une Giroflée à cinq feuilles (Palais-Royal); la Médaille (Bouffes-Parisiens), etc. 

Comme romancier, il a produit : le Roman d'un épicier (1882); le Bâtard de Ravaillac (1883); les Affamés de Londres (1886); les Amants de Mme Ferrier (1888); Serments de femmes (1888); la Borgnotte (1890); la Main du mort (1894); Jeanne de Soyans (1893); Saltimbanques (1893); la Bohème camelote (1893). 

On lui doit aussi : Histoire de la prostitution dans l'Antiquité (1868); Histoire de l'insurrection (1874); Histoire des farceurs célèbres (1872); Histoire de la Société des Gens de lettres (1887); les Légendes de la Perse (1890).

Montagne (Jean-François Camille), botaniste né à Vaudoy (Seine-et-Marne) le 15 février 1784, mort à Paris le 5 janvier 1866. Il servit d'abord dans la marine militaire, puis étudia la médecine, entra dans le service de santé militaire et résida surtout dans le royaume de Naples. En 1832, Camille Montagne se fixa à Paris et se livra à une étude approfondie des cryptogames (Mousses). Il était membre de l'Institut (1853), de l'Académie de médecine (1862), etc. On lui doit : Sylloge generum specierumque cryptogamorum (Paris 1856), son ouvrage capital.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.